Bourse Zurich: ouverture attendue à l'équilibre, Novartis seul dans le vert

lundi, 20.03.2017

Le SMI devrait entamer la semaine sur une note quasiment inchangée.

A 08h20, le SMI avant-Bourse compilé par la banque Julius Bär reculait de 0,05% à 8694,24 points. L'ensemble des valeurs vedettes pointait dans le rouge, à l'exception de Novartis. La plupart des titres affichaient une contraction oscillant autour de 0,1%. - (Reuters)

La Bourse suisse devrait entamer la semaine sur une note quasiment inchangée. Les indices américains ont fini vendredi soir en légère baisse dans une séance marquée par le manque d'enthousiasme et la digestion par les investisseurs d'une semaine pleine d'informations économiques et politiques majeures. En Asie, la Bourse tokyoïte s'offre un jour de repos pour célébrer l'équinoxe vernal. En Suisse, Novartis faisait cavalier seul en territoire positif.

Après le résultat en demi-teinte des élections législatives aux Pays-Bas mercredi dernier, l'attention des investisseurs va commencer à se focaliser sur l'élection présidentielle française, estime Mirabaud Securities dans son commentaire matinal.

Sur le plan macroéconomique, on attend dans la journée l'indice du coût du travail dans l'industrie, la construction et le tertiaire en France au 4e trimestre, ainsi que le rapport mensuel de la Bundesbank (BuBa), alors qu'à Bruxelles se tient la réunion des ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe). En Suisse, c'est une séance calme qui s'annonce, aucun résultat important ou statistique ne figurant à l'agenda.

A 08h20, le SMI avant-Bourse compilé par la banque Julius Bär reculait de 0,05% à 8694,24 points. L'ensemble des valeurs vedettes pointait dans le rouge, à l'exception de Novartis. La plupart des titres affichaient une contraction oscillant autour de 0,1%.

Le front des nouvelles d'entreprises était particulièrement dégarni. Avec une avancée de 0,4%, Novartis faisait exception parmi les "blue chips" dans les échanges avant-Bourse. De nouvelles données concernant le médicament pour le coeur Entresto y sont probablement pour quelque chose.

Selon une étude présentée à Washington dans le cadre du congrès de l'American College of Cardiology, les tablettes Entresto ont amélioré le contrôle glycémique et réduit le risque d'un défaillance cardiaque chez des patients souffrant de diabète.

A l'autre extrémité du tableau, la lanterne rouge revenait à UBS (-0,8%). Selon la presse dominicale, la banque aux trois clés aurait rejeté un accord de 1,1 mrd EUR dans le différend fiscal en France. Le cas devrait donc être transmis à la justice pénale. UBS n'a pas souhaité commenter.

Le concurrent Credit Suisse (-0,7%) accusait aussi un recul considérable. Vendredi, les bancaires avaient déjà terminé en queue de peloton.

Adecco (-0,1%) a publié le prospectus de son programme de rachat de ses propres actions pour un maximum de 300 mio EUR, annoncé lors de la publication de sa dernière performance trimestrielle.

Schindler se délestait de 2,7%, mais est traité hors dividende de 5 CHF.

Sur le marché élargi, le marché sera attentif à l'évolution de la société de participations Pargesa, de la société immobilière Hiag ou du groupe de technique médicale LifeWatch, qui ont publié leurs chiffres. Meyer Burger (+1,2%) était recherché dans les échanges avant-Bourse, après l'annonce d'un contrat en Asie.

Calida pourrait également animer un peu la séance. Le groupe de textile a annoncé l'entrée de l'éminent Valentin Chapero dans son conseil d'administration. Par le biais de Veraison Capital, dont il est co-fondateur et associé, il est le deuxième actionnaire le plus important du groupe, avec une part de 16,31%. - (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...