Bourse Zurich: ouverture attendue à l'équilibre, valeurs du luxe sous pression

mardi, 21.03.2017

Le SMI devrait continuer d'être marqué par la retenue des investisseurs.

A 08h25, le Swiss Market Index (SMI) avant-Bourse compilé par la banque Julius Bär se délestait de 0,03% à 8692,37 points, quand bien même la plupart des principales cotations pointait légèrement dans le vert. - (Reuters)

La Bourse suisse devrait continuer d'être marquée mardi par la retenue des investisseurs. Les données préalables en provenance d'outre-Atlantique sont neutres et la séance de voltige devrait se poursuivre à un niveau élevé, entend-on dire dans les salles de marché. Les Bourses sont actuellement en mal d'impulsions pour s'orienter dans une ou l'autre direction.

Sur la place zurichoise, c'est le marché élargi qui joue la partition, menée par une série d'entreprises qui ont publié leurs chiffres, alors que les valeurs vedettes ne faisaient pas l'objet de nouvelles fracassantes.

A l'international, les investisseurs ont suivi avec attention la joute télévisuelle à laquelle se sont livrés les cinq favoris de l'élection présidentielle française. Les premiers commentaires soulignent la forte opposition à laquelle s'est retrouvée confrontée la présidente du Front National (FN) Marine Le Pen avec sa proposition de sortie de l'euro.

A 08h25, le Swiss Market Index (SMI) avant-Bourse compilé par la banque Julius Bär se délestait de 0,03% à 8692,37 points, quand bien même la plupart des principales cotations pointait légèrement dans le vert.

Les valeurs du luxe Swatch (-1,0%) et Richemont (-0,6%) sont une nouvelle fois à la peine après la publication des exportations horlogères, et ce malgré la confiance affichée ces dernières semaines par le patron de Swatch, Nick Hayek, qui annonçait le retour de la croissance en 2017 aussi bien pour son groupe que pour la branche. Les chiffres d'exportation de l'industrie en février montrent un tout autre tableau, avec une contraction de 10,0% en comparaison annuelle, après une baisse de 6,2% déjà en janvier.

Les grandes banques UBS et Credit Suisse reculaient chacune de 0,1%. Sinon, les "blue chips" sont attendus dans le vert, légèrement pour les poids lourds Roche, Novartis et Nestlé, et de manière plus marquée pour SGS (+0,7%) et Givaudan (+1,0%). Le gestionnaire d'actifs new yorkais BlackRock a porté sa participation dans le producteur d'arômes et de parfums à plus de 5%.

Swiss Re (+0,4%) pourrait profiter d'un relèvement de son objectif de cours par Berenberg, malgré la confirmation par les experts d'outre-Rhin de leur recommandation de vente du titre (sell). Dans leurs considérants, ils estiment les estimations du consensus en ce qui concerne la réassurance dommages et accidents trop élevées, ainsi que pour le segment Corporate Solutions.

Le groupe de santé Galenica (pas de cours avant-Bourse) s'est vu infliger une pénalité financière de 4,5 mio CHF par Commission de la concurrence (Comco). Il est reproché à sa filiale HCI Solutions d'abuser de sa position dominante dans la commercialisation des informations médicales électroniques en Suisse. Galenica conteste les accusations "en fait et en droit" et entend porter le cas devant le Tribunal administratif fédéral.

Sur le marché élargi, la saison des résultats continue de battre son plein. Mardi, Partners Group, Vetropack, Conzzeta, Peach Property, Schlatter, Komax, Orell Füssli ou encore Crealogix se sont prêtés à l'exercice. - (awp)



 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...