Bourse Zurich: le SMI creuse ses pertes après l'envolée de la veille

vendredi, 27.03.2020

À la mi-journée, le SMI cédait 1,88% à 9033,39 points alors que l'indice SLI perdait 1,77% à 1334,52 points et le SPI abandonnait 1,67% à 10'961,14 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, uniquement quatre parvenaient à garde la tête hors de l'eau.

Toutes les valeurs vedettes s'affichaient dans le rouge, notamment Givaudan (-2,5%) qui était traité hors dividende de 62 francs.

La Bourse suisse accentuait ses pertes vendredi à l'approche de la mi-journée, les investisseurs faisant de nouveau preuve de prudence après l'optimisme affiché lors des dernières séances, tandis que la propagation exponentielle du coronavirus se poursuivait dans le monde, notamment aux Etats-Unis.

Vers 10h42, le SMI cédait 1,88% à 9033,39 points alors que l'indice SLI perdait 1,77% à 1334,52 points et le SPI abandonnait 1,67% à 10'961,14 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, uniquement quatre parvenaient à garde la tête hors de l'eau.
La volatile AMS (+3,7%) menait la danse suivie de Lonza (+0,8%), Temenos (+0,2%) et Vifor (+0,3%).

Credit Suisse (-3,9%), ABB (-3,1%) et SGS (-3,0%) subissaient les plus importants pertes. Le leader mondial de l'inspection et de la certification a vu son objectif de cours et la recommandation abaissées par Deutsche Bank.

Lafargeholcim (-3,0%) figurait également parmi les cinq derniers. Le géant des matériaux de construction a pris des mesures pour protéger sa trésorerie en 2020, face aux interruptions d'activité causées par la pandémie de coronavirus. La feuille de route établie pour l'année en cours n'est plus d'actualité, mais le dividende de 2 francs est maintenu.
Givaudan (-3,1% ou 92 francs) reculait aussi fortement, mais était traité hors dividende de 62 francs.

Les poids lourds Nestlé (-0,9%), Novartis (-2%) et Roche (-1,3%) pesaient également sur l'indice vedette. Ce dernier a obtenu de l'Agence américaine des médicaments (FDA) le feu vert pour une demande d'extension d'homologation de l'antigrippal Xofluza.
UBS (-2,5%) ainsi que les cycliques Richemont (-2,7%) et Swatch (-2,5%) participaient à la tendance négative.

Kühne+Nagel (-2,1%) a vu sa recommandation et l'objectif de cours rabotés par plusieurs analystes.

Sur le marché élargi, Flughafen Zürich (-0,2%) n'échappait pas à la tendance baissière, alors que Standard & Poor's a placé la note "AA-" sous observation. Aevis (stable) a amélioré sa rentabilité en 2019, mais renonce au dividende pour préserver ses liquidités en temps de crise. Valora (-0,4%) était pénalisé par une révision à la baisse des perspectives de crédit par Credit Suisse.(awp)






 
 

AGEFI



...