Bourse Zurich: ouverture stable, Geberit et Galenica sous surveillance

mardi, 14.03.2017

Le SMI a débuté la séance de mardi autour de l'équilibre, après avoir clôturé en légère hausse la veille.

A 09h37, le SMI reculait très légèrement de 0,05% à 8678,53 points, le SLI abandonnait 0,22% à 1374,27 points et le SPI cédait tout juste 0,07% à 9564,46 points. Sur les 30 valeurs vedettes, sept montaient, une était stable et 22 baissaient.

La Bourse suisse a débuté la séance de mardi autour de l'équilibre, après avoir clôturé en légère hausse la veille. Selon des courtiers, le marché tient déjà compte du relèvement pratiquement assuré mercredi des taux directeurs par la Réserve fédérale américaine (Fed). En Europe, le calendrier politique pousse plutôt à la réserve. En Grande-Bretagne, la Première ministre Theresa May a obtenu le feu vert pour procéder au Brexit.

En Suisse, la saison des résultats bat son plein. Deux valeurs vedettes, Geberit et Galenica, ainsi que de nombreuses entreprises de taille plus modeste ont publié leurs résultats 2016.

Les analystes de Mirabaud Securities ont rappelé que les investisseurs se trouvaient à la veille d'une "des journées les plus importantes de l'année" avec la réunion de la Fed, la date butoir pour le plafond de la dette américaine et les élections législatives aux Pays-Bas. Les volumes devraient rester faibles tout au long de la journée, ont-ils estimé.

Quelques rares données macroéconomiques sont attendues en cours de séance, avec en Allemagne le baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers. Les Etats-Unis publieront dans l'après-midi les prix à la production en février.

A 09h37, le SMI reculait très légèrement de 0,05% à 8678,53 points, le SLI abandonnait 0,22% à 1374,27 points et le SPI cédait tout juste 0,07% à 9564,46 points. Sur les 30 valeurs vedettes, sept montaient, une était stable et 22 baissaient.

Galenica (-2,7%) affichait la plus mauvaise performance à l'ouverture. Les résultats annuels ont été plombés par des éléments exceptionnels, le rachat de l'américaine Relypsa ayant pesé. Le conseil d'administration a tout de même relevé le dividende. L'unité Galenica Santé sera cotée sur SIX au deuxième trimestre.

Geberit (-1,6%) peinait également à convaincre les investisseurs. Le groupe a pourtant dévoilé un bénéfice 2016 en nette hausse. Le dividende a été relevé et un programme de rachat d'actions de 450 mio CHF au maximum a été lancé. Le résultat net s'est toutefois révélés quelque peu inférieur aux prévisions des analystes.

Aryzta (-1,9%) poursuivait son repli de la veille. Lundi, le boulanger industriel Aryzta avait fait état au premier semestre de son exercice décalé 2016/17 d'un recul des ventes et d'un résultat d'exploitation inférieur aux attentes des analystes.

Parmi les poids lourds, Nestlé (+0,3%) et Roche (+0,2%) gagnaient du terrain, tandis que Novartis était à l'équilibre.

Lonza (+0,7%) s'inscrivait en tête de l'indice SLI, profitant d'un relèvement de recommandation et d'objectif de cours par Baader Helvea.

Le marché élargi était animé par une série de résultats annuels. Huber + Suhner (+0,1%) a dégagé un bénéfice net supérieur à 2015, tout comme Inficon (+1,3%), Siegfried (+0,5%) et Liechtensteinische Landesbank (-0,9%).

Rieter (+5,8%) a augmenté son dividende pour 2016 malgré une rentabilité en repli, tandis que Tornos (-2,2%) a replongé dans les chiffres rouges. - (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...