Sibos: des banquiers du monde entier vont converger vers Genève

jeudi, 22.09.2016

Le Salon international des services financiers, Sibos, ouvrira lundi prochain ses portes à Genève. Durant quatre jours, l'événement réunira 8000 banquiers du monde entier.

Claude Membrez, directeur général de Palexpo où se tient la foire, estime les retombées économiques du salon entre 30 et 50 millions.

Le Salon international des services financiers, Sibos, ouvrira lundi prochain ses portes à Genève. Durant quatre jours, l'événement réunira 8000 banquiers du monde entier.

Organisé par le fournisseur mondial de messagerie interbancaire Swift, il s'agit de la plus importante foire bancaire de la planète. Au programme: conférences, expositions et réseautage.

Les participants débattront notamment des questions liées aux paiements et à la sécurisation des transactions. Une centaine de spécialistes prendra la parole à cette occasion.

Le président de la Banque nationale suisse (BNS), Thomas Jordan, inaugurera le salon. Un exposé de l'aventurier vaudois, Bertrand Piccard, clôturera la manifestation.

Quelque 200 exposants ont répondu présent. Parmi eux, figurent 24 start-ups helvétiques actives dans les technologies financières (fintech). Ces jeunes pousses présenteront leurs dernières innovations.

La Suisse compte 216 jeunes pousses de ce type, selon les derniers chiffres de la Swiss Financial and Technology Association. La majorité de ces petites entreprises sont implantées dans les cantons de Zurich, Vaud et Genève.

"Les fintechs font partie du quotidien, qu'il s'agisse d'applications e-banking sur téléphone portable, de paiements sans contact, de crypto-monnaies... C'est un domaine qui vit une phase d'accélération inédite et qui représente une opportunité pour l'industrie financière à travers le monde", souligne la Fondation Genève Place Financière (FGPF) dans un communiqué.

Quant aux retombées économiques du salon, le Bureau des congrès de Genève tourisme les évalue à plus de 65 millions de francs. Claude Membrez, directeur général de Palexpo où se tient la foire, les estime entre 30 et 50 millions même s'il concède à l'ats qu'il est difficile de fournir un chiffre précis.

"Ce qui est certain, c'est que ces professionnels dorment, mangent et vivent sur place durant quatre jours. De ce fait, la manifestation a un impact économique plus fort dans la région que d'autres événements comme, par exemple, le salon de l'auto", précise-t-il.

Palexpo collabore avec les responsables du Sibos, depuis 2010, pour mettre sur pied cet événement. "Il s'agit d'un travail de longue haleine mais riche en expériences", déclare Claude Membrez, pour qui la plus grande difficulté a résidé dans le degré de sécurité particulièrement élevé.

La cité du bout du lac a déjà accueilli cette foire en 1993 et 2002. L'événement est organisé chaque année aux quatre coins du monde depuis 1978. L'année passée, il s'est tenu à Singapour et a réuni 8200 spécialistes. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...