La BCV voit son bénéfice net chuter de 8% en 2016, dividende inchangé

jeudi, 16.02.2017

Le résultat opérationnel a reculé de 4% à 383,4 millions de francs. La BCV remarque que cet indicateur s'est établi au niveau de 2013 et 2014, témoignant de la stabilité de la rentabilité du groupe.

L'assemblée générale du 27 avril devra avaliser un dividende inchangé de 33 francs par action.

La Banque cantonale vaudoise (BCV) a bouclé 2016 sur un bénéfice net de 309,6 millions de francs, en recul de 8% sur un an. Cette baisse s'explique par la différence causée par les gains réalisés en 2015 après la vente de la participation dans Swisscanto, indique l'établissement jeudi. L'assemblée générale du 27 avril devra avaliser un dividende inchangé de 33 francs par action. L'exercice 2017 devrait s'inscrire dans la continuité de l'année dernière.

Comme lors des années précédentes, le conseil d'administration propose une rémunération ordinaire de 23 francs par titre, assortie d'un montant supplémentaire de 10 francs. Le canton de Vaud recevra 190 millions de francs, plus un apport fiscal de 57 millions.

Le résultat opérationnel a reculé de 4% à 383,4 millions de francs. La BCV remarque que cet indicateur s'est établi au niveau de 2013 et 2014, témoignant de la stabilité de la rentabilité du groupe. Les correctifs de valeurs provisions et pertes ont été fortement réduits à 3 millions de francs (-93%), selon le communiqué.

Le produit d'exploitation a atteint 976,1 millions de francs, ce qui représente un repli de 6% malgré une légère hausse du volume d'affaires. Les recettes mises à part, toutes les prévisions du consensus AWP sont satisfaites.

Les recettes nettes issues des opérations d'intérêts, principale activité de la banque, ont été rognées de 3% à 477,8 millions de francs. La BCV a dû constituer de nouvelles provisions pour risque de crédit.

Le produit des opérations de commissions et de prestations de services a sombré de 7% à 307,9 millions, reflétant la morosité des marchés. Les effets de la focalisation de la gestion de fortune transfrontalière sur un nombre limité de pays et la fin de la collaboration avec PostFinance dans le courtage en ligne ont également pesé sur cette activité.

Afflux d'argent de 2,35 milliards de francs


Les opérations de négoce ont permis de dégager un résultat de 139,2 millions de francs, soit une baisse de 7%. Celles-ci avaient connu un pic après l'abandon du plancher EUR/CHF, les clients ayant généré une forte activité sur les devises. Les autres résultats ordinaires ont plongé de 20% à 42,1 millions de francs, en raison d'une base de comparaison élevée. Le groupe SIX avait versé en 2015 un dividende extraordinaire.

Un allègement des charges d'exploitation de l'ordre de 1% est intervenu en 2016, les dépenses s'étant fixées à 508,7 millions de francs.

La somme du bilan s'est étoffée de 2%. Les créances hypothécaires ont connu une progression identique à 25,04 milliards de francs. La hausse s'élève à 1% pour les dépôts clientèle à 29,25 milliards.

La masse sous gestion s'est repliée de 3% à 85,4 milliards de francs, en raison de la vente de la participation de Swisscanto à la Banque cantonale de Zurich (ZKB). Les afflux d'argent ont atteint 2,35 milliards. L'apport de fonds domestiques à hauteur de 3,3 milliards de francs a compensé les sortie d'argent provenant de la clientèle transfrontalière, préciser la banque.

A fin décembre, le ratio de fonds propres durs atteignait 16,8%, péjoré de 0,8 point de pourcentage. Les fonds propres ont enflé de 1% à 3,42 milliards de francs.

Le groupe bancaire s'attend à des résultats annuels "s'inscrivant dans la continuité des exercices écoulés", écrit la BCV. - (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...