Budget 2018: une commission veut que les 441 millions économisés aillent à l'AVS

vendredi, 13.10.2017

Le rejet du projet de réforme des retraites allégera le budget 2018 de la Confédération de 441,8 millions de francs. Pour la majorité de la commission des finances du National, cette somme doit aller entièrement à l'AVS.

Quelques jours après la votation, le Conseil fédéral a fait savoir que l'échec du projet Prévoyance vieillesse 2020 allait réduire les dépenses budgétisées pour 2018 de 0,6%.(pixabay)

Le rejet du projet de réforme des retraites allégera le budget 2018 de la Confédération de 441,8 millions de francs. La commission des finances du National désire que cette somme aille entièrement à l'AVS, a-t-elle communiqué.

Quelques jours après la votation, le Conseil fédéral a fait savoir que l'échec du projet Prévoyance vieillesse 2020 allait réduire les dépenses budgétisées pour 2018 de 0,6%.

Dans le détail, l'abandon d'une adaptation de la TVA pour financer la réforme réduira recettes et dépenses de 670 millions. Comme la Confédération conservera 17% du point supplémentaire de TVA en faveur de l'AVS, elle dépensera 500 millions de moins.

Le maintien de l'âge de retraite des femmes à 64 ans gonflera les dépenses pour l'AVS de 50 à 80 millions et exigera 1 million de dépenses supplémentaire pour les prestations complémentaires. L'allégement total obtenu gonflera l'excédent budgétaire structurel à 540 millions de francs.

Le gouvernement souhaite utiliser cet argent pour réduire la dette. Seule concession: une partie de l'argent pourrait servir aux infrastructures. Le Parlement est prié de renoncer à réduire l'apport au fond d'infrastructure ferroviaire. L'enveloppe pourra ainsi être relevée de 295 millions de francs et portée à son niveau maximal en 2018.

La commission des finances ne l'entend pas de cette oreille. Par 14 voix contre 11, elle a adopté une proposition d'initiative prévoyant une augmentation unique de la contribution de la Confédération à l'AVS de 441,8 millions en 2018. Avant d'agir, la commission doit obtenir le feu vert de son homologue du Conseil des Etats. Faute de quoi, sa proposition sera liquidée.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...