Les artisans défendent leurs marmites

lundi, 04.12.2017

Le regard de trois chocolatiers de Genève – Philippe Auer, Nathalie Arn Pichilli et Roger Rohr – sur leur production de marmites de l'Escalade.

Sophie Marenne

Genève. Comme une dizaine d’autres chocolatiers de la ville, Philippe Auer confectionne des marmites de l’Escalade à la main.

«Ainsi périssent les ennemis de la République», déclarent les Genevois en brisant une marmite le 12 décembre. Par ce geste, ils rendent hommage à la mère Royaume qui ébouillanta un soldat de sa soupe alors que l’armée savoyarde tentait d’envahir la cité, en 1602. La délicieuse tradition de la...


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...