Facebook veut profiter du boom des applications de visioconférence

lundi, 27.04.2020

Le recours au télétravail en raison de la pandémie de coronavirus a entraîné une utilisation accrue des outils des applications de visioconférence. Facebook veut se tailler une part de gâteau en lançant son propre service.

SG

50 participants pourront se réunir sur Messenger Rooms.

En décembre 2019, Zoom comptait environ 10 millions d'utilisateurs, désormais la société californienne en enregistre 300 millions. En seulement, quatre mois le nombre d'adeptes à été multiplié par 30, selon les chiffres publiés par l'entreprise, qui a vu le jour en 2011. La pandémie de coronavirus et le recours au télétravail a propulsé l'application, qui a levé 145,5 millions de dollars depuis sa création, sur le devant de la scène. 

Zoom, en proie à des problèmes de sécurité, vient de lancer sa version 5.0 afin de renforcer la sécurité de son application. En effet, de nombreux utilisateurs avait signalé des problèmes de "Zoom bombing", une pratique consistant à s'incruster dans une réunion sans y avoir été invité. 

Lancement de Messenger Rooms 

Cherchant également à surfer sur le succès des outils de visioconférence, Facebook annonce ce lundi le lancement de sa propre solution, Messenger Rooms. Ce service, limité à 50 participants, ne nécessite aucun compte sur le réseau social pour en profiter.

Facebook indique que plus de 700 millions de personnes participent à des appels chaque jour sur WhatsApp et Messenger. Dans de nombreux pays, les appels vidéo sur ces deux applications ont plus que doublé.

Messenger Rooms sera également prochainement disponible à partir d'Instagram, WhatsApp et Portal.

Le réseau social de Mark Zuckerberg indique également qu'il sera bientôt possible de passer des appels vocaux et vidéo avec jusqu'à huit personnes sur WhatsApp, contre quatre jusqu'à présent.

Microsoft et Slack dans la course

Les autres entreprises numériques ne sont pas en reste et connaissent également une croissance continue comme Zoom.

Microsoft Teams revendique quelque 44 millions d'utilisateurs quotidien en avril contre 20 millions le mois précédent. Tandis que la plateforme de communication américaine Slack enregistre chaque jour plus de 12,5 millions d'adeptes. 






 
 

AGEFI



...