Swiss Re a nettement creusé sa perte EVM en 2018

jeudi, 14.03.2019

Le réassureur Swiss Re n'a pas pu se sortir des chiffres rouges l'année dernière. Il a subi une perte nette de 693 millions de dollars, selon ses propres critères comptables baptisés Economic Value Management (EVM).

Cette contre-performance s'explique par l'impact des catastrophes naturelles et d'origine humaine.(Keystone)

L'année dernière, le résultat EVM de Swiss Re était négatif à hauteur de 9 millions. Le groupe creuse sa perte en 2018, avec 693 millions de dollars de perte nette.

Cette contre-performance s'explique par l'impact des catastrophes naturelles et d'origine humaine, précise jeudi Swiss Re dans un communiqué. La marche des affaires dans le domaine de la réassurance vie et maladie (Life & Health Reinsurance) ont permis d'alléger le fardeau.

Les fonds propres, toujours selon les critères EVM, s'élevaient à 36,0 milliards à fin 2018, moins que les 37 milliards douze mois auparavant. Le recul s'explique par le versement de dividendes et les programmes de rachat d'actions, précise le communiqué.

Le taux de solvabilité (SST) a atteint 251%, contre 269% six mois auparavant.

Le 21 février, Swiss Re dévoilait ses chiffres annuels audités. Le bénéfice net était de 421 millions de dollars et des fonds propres de 27,93 milliards.

Le réassureur zurichois publie également jeudi son rapport annuel, avec la rémunération des hauts responsables. Le patron de Swiss Re Christian Mumenthaler a perçu 5,81 millions de francs au titre de 2018, contre 5,23 millions pour l'exercice précédent. Le président Walter Kielholz a gagné 3,88 millions (4,17 millions en 2017).(awp)






 
 

AGEFI



...