Roche améliore sa performance sur toute la ligne au 1er semestre

jeudi, 27.07.2017

Le rapport d'activité du colosse pharmaceutique rhénan révèle un chiffre d'affaires de 26,34 milliards de francs, en hausse de 5%.

Le rapport d'activité du colosse pharmaceutique rhénan révèle un chiffre d'affaires de 26,34 milliards de francs, en hausse de 5%.

Roche a généré sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 26,34 mrd CHF, en hausse de 5%. Autant la division Pharmaceuticals que l'unité Diagnostics ont participé à cette croissance. Les principales sources de revenus ont fait mieux que résister à la concurrence naissante des biosimilaires, mais la direction anticipe une pression croissante sur ce front à compter de l'an prochain.

L'excédent opérationnel (Ebit) de base a grappillé 3% pour s'établir à 10,14 mrd et le bénéfice net a grignoté 2% à 5,58 mrd. Le bénéfice par action de base s'est enrobé de 6% à 8,23 CHF, détaille jeudi le rapport d'activité du colosse pharmaceutique rhénan. Les variations monétaires sont demeurées sans impact sur l'évolution des résultats.
La performance s'inscrit au delà des espérances des analystes consultés par AWP, qui misaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 26,10 mrd CHF. Les projections plafonnaient l'Ebit de base à 10,09 mrd et le bénéfice par action de base à 8,05.

DÉBUTS REMARQUÉS POUR LE TECENTRIQ ET L'OCREVUS

Pharmaceuticals a vu ses ventes s'étoffer de 5% à 20,52 mrd CHF, alors que les prévisions moyennes s'établissaient à 20,21 mrd. Une moitié de cette croissance est attribuée aux médicaments nouvellement lancés: les anticancéreux Tecentriq (237 mio) et Alecensa (148 mio), ainsi que l'Ocrevus (192 mio) contre la sclérose en plaques, dont les revenus combinés ont atteint le demi-milliard.
Cet apport a été en partie contrebalancé par la fonte des ventes du Tarceva (-17% à 436 mio), du Tamiflu (-12% à 364 mio) et du Pegasys (-35% à 92 mio). La contribution des moteurs de ventes MabThera/Rituxan et Herceptin a progressé de 3% dans les deux cas à respectivement 3,84 et 3,54 mrd CHF. Avastin (-1% à 3,41 mrd CHF) a par contre marginalement ralenti.

Diagnostics a accéléré dans la même proportion que Pharmaceuticals, à 5,82 mrd CHF, soit un peu moins que les 5,87 mrd articulés par le consensus. Diabetes Care a subi une nouvelle correction de 4% à 962 mio CHF mais toutes les autres subdivisions ont progressé entre 1% et 13%. La meilleure performance revient à Tissue Diagnostics, qui avec 485 mio demeure la plus modeste. Centralised and Point of Care Solutions demeure de loin la principale source de revenus avec 3,46 mrd (+8%).

La direction relève marginalement ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice, tablant désormais sur une croissance hors effets de changes de l'ordre de 5%, contre "jusqu'à 5%" précédemment. Le bénéfice par action de base doit toujours suivre une courbe parallèle aux ventes. Le conseil d'administration fait par ailleurs miroiter une augmentation de la rémunération des actionnaires..(awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...