Tamedia bouscule le marché de la publicité extérieure

lundi, 17.07.2017

Le projet de prise de participation majoritaire dans la firme genevoise Neo Advertising montre l’attrait de cette activité.

Philippe Rey

Markus Ehrle, CEO de APG SGA. Confiant dans l'offre qualitative et l'infrastructure de son groupe. (Keystone)

L’intention par Tamedia d’acquérir une participation majoritaire dans la société Neo Advertising est saluée par des concurrents comme APG SGA (SGA) et Clear Channel, qui font peut être bonne mine à mauvais jeu mais soulignent ainsi une preuve de l’attrait du marché suisse de la publicité extérieure (out-of-home ou OOH). Cela reste un marché de croissance. Avec plus de 50 produits médias et plateformes, Tamedia dispose du plus grand portefeuille numérique et imprimé de Suisse, ainsi que de compétences et une force d’innovation éprouvées dans le domaine de la publicité numérique. Ce groupe est respecté est pris très au sérieux par SGA et Clear Channel.

En reprenant Neo Advertising (ce projet stratégique doit encore se transformer en transaction; il requiert encore l’aval de la Commission fédérale de la concurrence), Tamedia et Neo Advertising (qui restera une entité entrepreneuriale avec Christian Vaglio-Giors et son équipe) pourront commercialiser une offre cross médias. Des solutions publicitaires auprès d’un seul prestataire pourront être proposées. Neo Advertising pourra mettre en avant cet avantage et ne plus devoir jouer sur le terrain du prix seulement. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer la complexité d’une telle offre globale. Ce qui paraît beau en théorie risque de se montrer difficile dans la pratique, selon un concurrent.

L’appel d’offres des CFF

L’annonce faite le 14 juillet dernier coïncide avec la date limite de l’appel d’offres des CFF en vue de la commercialisation des espaces publicitaires pour tiers dès 2019. Il s’agit à l’échelon de la Suisse d’une des plus grandes adjudications du marché de la publicité extérieure. C’est un marché qui se trouve actuellement dans un processus de transformation numérique et une phase de croissance. C’est pourquoi les CFF tablent sur des concepts novateurs et prometteurs de la part des acteurs du marché. D’où les chances de Tamedia, renforcées avec l’acquisition prévue de Neo Advertising.

Diverses spéculations existent d’ailleurs au sujet de cet appel d’offres, notamment avec l’entrée possible d’un concurrent étranger comme le groupe Ströer. Il était déjà connu que des sociétés comme Tamedia, Clear Channel, Admeira (la principale régie publicitaire de Suisse qui est née d’une initiative de Ringier, de la SSR et de Swisscom) et Goldbach Media (qui commercialise des espaces publicitaires dans le domaine digital out of home) sont en lice.

SGA, qui a une très forte position aujourd’hui vis-à-vis des CFF, reconnaît une certaine insécurité à ce sujet mais se montre confiant dans son offre qualitative et son infrastructure, difficilement copiables, indique son CEO Markus Ehrle. Lequel relève par ailleurs que SGA a recouru à Genève auprès du tribunal cantonal contre la décision de la ville de Genève d’octroyer l’exploitation de son patrimoine d’affichage publicitaire au 1er janvier 2017 à Neo Advertising. Un contrat qui est sans doute pris en compte par Tamedia dans la détermination de la valeur de Neo Advertising.


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...