Actualisation - Résultats records pour Swissquote, le titre s'envole

mardi, 08.08.2017

Le prestataire de services financiers en ligne Swissquote a bouclé le premier semestre sur des résultats record, supérieurs aux expectatives quasiment à tous les niveaux. A la Bourse, le titre Swissquote s'est envolé dès les premiers échanges.

D'ici 2020, Swissquote vise un bénéfice de 58 millions. (Keystone)

Fort de ces résultats, le groupe glandois a indiqué mardi qu'il compte bien continuer sur cette lancée et qu'il s'estime "bien parti" pour réaliser ses objectifs à moyen terme.

Le chiffre d'affaires total a progressé de 16,5% en rythme annuel, à 90,5 millions, alors que le net a été pénalisé par les taux d'intérêts négatifs à hauteur de 2,6 millions, précise Swissquote dans un communiqué. Toutes les activités du groupe ont contribué à cette croissance.

Dans le détail, le produit des commissions s'est établi à 38,9 millions de francs suisse, en hausse de 12,1%, et celui des opérations sur devises (eForex) est ressorti à 32,6 millions, soit 16,5% de mieux qu'il y a un an. Les revenus des activités de négoce ont bondi de 40,6% à 10,4 millions et ceux des opérations sur intérêts ont augmenté de 13% à 8,6 millions.

Les charges d'exploitation ont enflé de 7,6% à 67,7 millions de francs suisses. Swissquote explique cette augmentation par l'investissement en technologie et promotion ainsi que l'embauche d'une trentaine de nouveaux collaborateurs, portant l'effectif à 570.

Soutenu par la croissance plus importante des revenus, le bénéfice avant impôts s'est envolé (+70,6%) à 21,4 millions, de même que la marge afférente à 24%, ce qui représente une avancée de 7,3 points de pourcentage. Le résultat net a grimpé de près de deux tiers (+60,8%) à 17,9 millions de francs suisses.

La copie rendue par le groupe vaudois est nettement supérieure aux prévisions des analystes sollicités par AWP. Le plus optimiste (ZKB) tablait sur des revenus totaux de 84,6 millions de francs suisses et un bénéfice net à 12,2 millions.

Plus de 20 milliards sous dépôt

Au cours du semestre sous revue, Swissquote a également vu ses avoirs sous dépôt bondir de plus d'un quart (+26,7%), par rapport au bouclement de l'exercice 2016, dépassant pour la première fois de son histoire la barre des 20 milliards, à 21,2 milliards. L'afflux de capitaux frais (NNM) en revanche s'est tari en comparaison annuelle, passant à 1,5 milliards de francs suisse, contre 5,2 milliards un an plus tôt.

Au bilan, le ratio de fonds propres durs (Bâle III, CET1) accuse un recul de 0,7 point à 20,5%, mais l'institut se revendique toujours parmi les mieux financés en Suisse. Après distribution des fonds propres et rachat de 5% de ses propres actions, la société disposait fin juin de 271,5 millions en capitaux.

Pour la suite des opérations, la direction espère continuer sur sa lancée et prévoit une évolution "aussi favorable" au second semestre. A court terme, il est toutefois difficile de dire comment cela va se traduire concrètement sur les revenus et les bénéfices, a déclaré mardi en conférence de presse son directeur général (CEO) Marc Bürki.

Le CEO s'estime "bien parti" pour réaliser ses objectifs à l'horizon 2020. D'ici là, Swissquote vise une hausse de 70 millions de francs du produit d'exploitation global par rapport à 2016 (150 millions de francs suisses), et un bénéfice avant impôts autour de 58 millions, comme cela avait été formulé en mars dernier.

Relèvement du dividende 2017 probable

Etant donné la hausse prévue des bénéfices et le potentiel de croissance, le dividende pour l'exercice en cours va vraisemblablement être relevé, a confié à AWP le directeur financier (CFO) Michael Ploog. Il a toutefois estimé qu'il était encore trop tôt pour articuler un chiffre précis. Pour 2016, les actionnaires de Swissquote se sont vus rémunérer à hauteur de 0,60 francs suisses par action.

Du côté des analystes, on salue bien sûr les chiffres supérieurs aux projections publiés par le pionnier de la banque en ligne. La Banque cantonale de Zurich (ZKB) relève qu'en plus d'une performance solide, les avoirs sous gestion et l'afflux de liquidités ont positivement surpris. La coopération avec PostFinance semble expliquer ces chiffres, selon la ZKB.

Baader Helvea applaudit la forte croissance de l'activité de négoce en devises, mais se demande si cette évolution sera durable. Le courtier genevois souligne que le nombre de comptes de négoce et d'épargne a reculé, alors que ceux du ePrivateBanking ont nettement augmenté.

A la Bourse SIX, les résultats intermédiaires publiés par l'établissement vaudois ont fait des étincelles. A 13h55, l'action Swissquote s'envolait de 13,1% à 31,95 francs suisses dans des volumes particulièrement élevés (plus de 10 fois la moyenne journalière), après avoir marqué un pic à 32,15 francs suisses dans la matinée, alors que le marché dans son ensemble (SPI) évoluait autour de son niveau de clôture de la veille. (awp)

 

 


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...