Thierry Mauvernay: «Pour les start-up, ce n’est pas l’argent qui manque mais le conseil et l’expertise»

dimanche, 01.12.2019

Le président et administrateur délégué du groupe Debiopharm Thierry Mauvernay est d’avis que qu’il y a beaucoup de subventions en Suisse mais pas suffisamment de capital-risque, et met en exergue que le pays peut devenir un pays de jeunes sociétés à forte croissance. Entretien.

Philippe D.Monnier

Thierry Mauvernay. «Donner trop d’argent aux jeunes entrepreneurs est souvent une mauvaise idée».

Basée à Lausanne, Debiopharm a pour objectif de « développer des thérapies innovantes qui ciblent des besoins non satisfaits en oncologie et infections bactériennes ». Ce groupe emploie actuellement 420 professionnels et comporte cinq sociétés y compris Debiopharm Investment.

Le groupe...






 
 

AGEFI




...