S+B a un urgent besoin de moyens financiers

lundi, 02.12.2019

Le président du conseil d'administration de l'aciériste Schmolz+Bickenbach (S+B), Jens Alder, a mis les choses au point dès l'ouverture de l'assemblée générale extraordinaire. "La société a un urgent besoin de moyens financiers", a-t-il souligné.

Cet accord est le seul moyen pour garantir le financement de l'entreprise, a souligné M. Alder.(Keystone)

L'assemblée a débuté après deux reports d'une demi-heure chacun. Des discussions étaient en cours entre les plus gros actionnaires, Bigpoint et Liwet et ne sont pas encore achevées.
Les points de vue des deux parties ne sont pas compatibles, a relevé M. Alder. C'est aussi une des raisons pour lesquelles le groupe se trouve dans la situation actuelle. Le président a dit espérer que les deux parties trouvent un accord.

Assurer le financement

Cet accord est le seul moyen pour garantir le financement de l'entreprise, a ajouté M. Alder. Toutes les autres solutions étudiées se sont révélées inadéquates. L'offre de Bigpoint d'injecter 35 millions est la seule concrète. Même après une augmentation de capital, la situation de S+B resterait critique et le succès n'est pas garanti.

Le groupe souffre notamment de la chute de la demande de l'industrie automobile et de l'affaiblissement de la conjoncture industrielle. De plus, le peu de fiabilité des prévisions a obligé l'entreprise germano-lucernoise à réviser à la baisse ses propres prévisions à trois reprises.

Le tassement des fonds propres représente le principal problème, a indiqué M. Alder. A la fin du 3e trimestre, les fonds propres n'étaient plus que de 224 millions de francs, soit un taux de 11% seulement. Des correctifs de valeur sur les actifs ont notamment contribué à cette évolution.

Les gros actionnaires ne sont pas d'accord

Avant le début de l'assemblée générale, Bigpoint Holding de Martin Haefner (17,5%) et Liwet (27%) dans lequel Viktor Vekselberg est le plus gros actionnaire, ainsi que S+B Beteiligungs-GmbH (10%) de la famille héritière, ne sont pas parvenus à s'entendre sur l'augmentation de capital.

268 actionnaires assistent à l'assemblée, représentant environ 83% des actions à droit de vote.(awp)






 
 

AGEFI




...