Calida: Marco Gadola ne sollicitera pas de nouveau mandat

jeudi, 26.03.2020

Le président de l'organe de surveillance, Marco Gadola, ne sollicitera pas un nouveau mandat au sein de Calida. Le vice-président, Hans-Kristian Hoejesgaard, est appelé à le remplacer.

Marco Gadola, qui demeure administrateur du groupe Calida, reprendra la vice-présidence de l'organe de surveillance.(Keystone)

Plusieurs changements se préparent au sein du conseil d'administration de Calida. Lors de la prochaine assemblée générale du fabricant textile lucernois, qui se déroulera le 17 avril et non le 27 avril, comme prévu initialement, le président de l'organe de surveillance, Marco Gadola, ne sollicitera pas un nouveau mandat. Le vice-président, Hans-Kristian Hoejesgaard, est appelé à le remplacer.

Comme la plupart des entreprises, Calida indique jeudi que l'assemblée générale se déroulera sans la présence physique des actionnaires, conséquence de l'interdiction de réunion décrétée par le Conseil fédéral afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Dans le contexte de cette inédite crise sanitaire, le conseil d'administration a en outre décidé de renoncer à sa proposition de verser un dividende de 0,80 franc par action au titre de l'exercice 2019, un montant qui était inchangé au regard de celui de l'année 2018.

Calida, dont le bénéfice net s'est contracté l'an dernier, a aussi décidé de retirer les prévisions émises pour l'exercice en cours, les effets de la pandémie de Covid 19 ne pouvant pas pour l'heure être quantifiés. Lors de la présentation de ses résultats 2019, l'entreprise escomptait se rapprocher cette année de son objectif de marge opérationnelle (Ebit) de 8%.

Au vu de l'actuelle situation, le groupe a aussi pris des mesures en vue de préserver sa rentabilité et ses liquidités.

Président de Straumann

L'entreprise de Sursee précise que M. Gadola, qui préside aussi le conseil d'administration du fournisseur bâlois d'implants dentaires Straumann, notamment, a souhaité renoncer à un nouveau mandat présidentiel chez Calida afin de pouvoir pleinement se concentrer sur ses autres tâches professionnelles. M. Gadola, qui demeure administrateur du groupe, reprendra
la vice-présidence de l'organe de surveillance.

Le conseil d'administration de Calida enregistrera aussi le départ de l'administratrice Dijana Kellenberger, laquelle représente les intérêts d'une des familles fondatrices de l'entreprise. Mme Kellenberger entend elle aussi se consacrer entièrement à l'entreprise familiale Blue Lemon. Pour lui succéder, il sera proposé aux actionnaires d'élire son mari, Erich Kellenberger.

A cet effet, les propriétaires devront au préalable donner leur feu vert à une modification des statuts visant à relever la limite d'âge des membres du conseil d'administration de 70 à 75 ans. M. Kellenberger avait déjà représenté la famille fondatrice, laquelle détient 34,1% de Calida, au sein du conseil d'administration de 1986 à 2019.

Valentin Chapero Rueda, renoncera lui aussi le 17 avril prochain à solliciter un nouveau mandat d'administrateur. Pour lui succéder, l'organe de surveillance propose aux actionnaires d'élire Gregor Greber, cofondateur et partenaire (senior partner) de la société de participations Veraison.(awp)






 
 

AGEFI



...