Credit Suisse: le conseil d'administration discutera ce mercredi des affaires de filatures

mercredi, 05.02.2020

Le président de l'organe de surveillance de Credit Suisse, Urs Rohner, ainsi que d'autres administrateurs estiment qu'il est nécessaire d'agir après les dernières révélations parues dans la presse.

Urs Rohner examine déjà la question du remplacement du directeur général Tidjane Thiam au cas où la Finma arriverait à la conclusion qu'il a négligé ses obligations. (Keystone)

Le conseil d'administration de Credit Suisse discutera mercredi des éventuelles conséquences des affaires de filatures. Le président de l'organe de surveillance Urs Rohner et d'autres administrateurs de la banque sont d'avis qu'il est nécessaire d'agir après les dernières révélations parues dans la presse et l'enquête menée par l'autorité de surveillance des marchés Finma, a rapporté mardi soir l'agence Reuters.

M. Rohner examine déjà la question du remplacement du directeur général Tidjane Thiam au cas où la Finma arriverait à la conclusion qu'il a négligé ses obligations, a déclaré à Reuters une personne proche du dossier. La réunion du conseil d'administration ne devrait pas forcément déboucher immédiatement sur un changement de patron, mais pourrait poser les jalons pour une telle décision.

Une des personnes du milieu a ajouté qu'il faudra voir si M. Rohner dispose d'assez de soutien au sein du conseil d'administration ou si sa position est remise en question. Contacté par Reuters, Credit Suisse n'a pas voulu commenter.

La banque aux deux voiles est sous pression depuis septembre dernier lorsqu'on a appris qu'elle avait fait suivre son ancien banquier star Iqbal Khan par des détectives privés. Après enquête interne, la banque a exonéré M. Thiam de toute responsabilité, mais un second cas de surveillance a été dévoilé par la suite ce qui a détruit les efforts pour tirer un trait sur cette affaire.

La Finma examine de son côté si il y a eu des manquements au contrôle dans les étages de direction de la banque. Selon le résultat de l'enquête, la Finma pourrait exiger des changements à la tête du groupe. Administrateur du CS et patron de Roche, Severin Schwan avait déclaré la semaine passée à Reuters que des échanges intensifs avaient lieu avec la Finma.

M. Rohner, qui doit abandonner la présidence du conseil d'administration au début de l'année prochaine est aussi pris dans la tourmente. Des insiders affirment que ses rapports avec le CEO Thiam sont tendus. Les voix qui parlent de dégâts à la réputation de la banque se multiplient qui réclament un changement à la tête du groupe. (awp)






 
 

AGEFI




...