Fed: Dudley en faveur de la poursuite de la montée des taux directeurs

samedi, 07.10.2017

Le président de la Réserve fédérale de New York (Fed) William Dudley a indiqué vendredi être en faveur de la poursuite d'un relèvement progressif des taux directeurs.

William Dudley est le président de la Réserve fédérale de New York (Fed).

Dans un discours à New York, le président de la Réserve fédérale de New York (Fed) William Dudley a affirmé: "je pense qu'il est encore approprié de continuer à resserrer progressivement la politique monétaire". Ceux-ci ont été relevés modestement trois fois depuis l'élection de Donald Trump et pourraient l'être encore en décembre prochain.

Le patron de la Fed de New York estime aussi que la réduction du volume d'actifs de la banque centrale ne va avoir qu'un effet "modeste" sur la hausse des taux, car il a déjà été anticipé par les marchés.

Ce haut responsable du Comité de politique monétaire de la Fed s'attend "à ce que l'inflation augmente et se stabilise à moyen terme autour de l'objectif de 2% de la Fed". Celle-ci se situe actuellement à 1,4% sur un an, selon l'indice PCE.

Il reconnaît avoir été "surpris" par la persistance d'une inflation basse, plombée par des facteurs provisoires comme la chute des tarifs de téléphonie cellulaire, mais aussi "par des causes peut-être plus fondamentales".

"Celles-ci incluent la possibilité croissante pour les consommateurs de comparer les prix et aussi le bouleversement pour la distribution qu'a entraîné la vente en ligne", a ajouté M. Dudley.

Il est apparu confiant dans l'économie américaine affirmant que les dépenses de consommation "vont continuer de progresser dans les trimestres à venir".

L'impact négatif des ouragans "va probablement être relativement modeste au regard de l'économie" du pays, a-t-il ajouté.

Mais il forcera à être prudent dans l'interprétation des prochaines statistiques économiques, a-t-il ajouté.

Le gouvernement a publié vendredi des chiffres de créations d'emplois en chute plus marquée que prévu (-33.000) après le passage des violentes tempêtes Harvey et Irma dans le sud du pays.

Du côté des entreprises, M. Dudley estime que les investissements et le commerce vont être favorisés "par un meilleur environnement international" mais aussi "par la récente faiblesse du dollar". (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...