Le président d'Aryzta confiant en vue de l'assemblée générale

mercredi, 13.11.2019

En dépit des critiques persistantes sur les salaires élevés des responsables, Gary McGann, président du conseil d'administration d'Aryzta, se dit serein en vue de la prochaine assemblée générale.

Gary McGann attend des taux d'acceptation plus importants cette année par rapport à ceux de l'an dernier.

Gary McGann, président du conseil d'administration d'Aryzta se dit confiant pour la prochaine assemblée générale des actionnaires du boulanger industriel zurichois. En dépit des critiques persistantes sur les salaires élevés des responsables, M. McGann attend des taux d'acceptation plus importants cette année par rapport à ceux de l'an dernier.

Le fait que le salaire du directeur général Kevin Toland ait plus que quadruplé en l'espace d'un an, passant de 1,1 à 4,5 millions de francs représente un "malentendu", confie M. McGann dans une interview publiée mercredi dans Finanz und Wirtschaft. "La rémunération versée en 2018 ne portait que sur dix mois. Son salaire de base reste inchangé", explique-t-il.

Aryzta a par ailleurs lancé cette année deux nouveaux programmes de bonus. "Entreprise mal gérée", Aryzta a dû renouveler sa direction et "les gens ne se pressaient pas au portillon. Des incitations étaient donc nécessaires", a poursuivi M. McGann.

L'an dernier, les responsables de l'entreprise sont parvenus à améliorer la rentabilité et l'afflux de liquidités, note le président d'Aryzta, en fonctions depuis fin 2016. "Sans Kevin Toland et le directeur financier Fredrik Pflanz, l'augmentation de capital n'aurait pas été possible et l'entreprise aurait probablement disparu". Leur travail doit être reconnu.

M. McGann ajoute n'avoir "jamais vu autant de problèmes au même endroit en même temps". Et le président d'évoquer des acquisitions trop coûteuses, leur mauvaise d'intégration et une culture d'entreprise fragmentée, tout en promettant de nouveaux progrès pour l'an prochain. (awp)






 
 

AGEFI




...