Donald Trump reproche les prêts à la Chine

dimanche, 08.12.2019

Le président américain s'en est pris à la Banque mondiale pour ses prêts à la Chine

Pour Donald Trump la deuxième économie mondiale est assez riche pour se financer toute seule et ne pas dépendre de prêts de la Banque mondiale (Keystone)

Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi soir sur Twitter à la Banque mondiale, reprochant à l'institution financière internationale de prêter de l'argent à la Chine. "La Chine a plein d'argent et, quand elle n'en a pas, elle le crée", a-t-il lancé.

"Pourquoi la Banque mondiale prête-t-elle de l'argent à la Chine? Comment cela peut-il être possible? [...] stop!", s'est indigné le président américain.

"Les prêts de la Banque mondiale à la Chine ont baissé fortement et vont continuer à se réduire comme cela a été convenu avec tous nos actionnaires, y compris les Etats-Unis", a expliqué la Banque mondiale dans un communiqué réagissant au tweet présidentiel. "Nous éliminons les prêts au fur et à mesure que les pays deviennent plus riches", ajoute le bref communiqué.

Négociations en cours

Mais cette réduction ne suffit pas à Washington, dont l'argument est simple: la deuxième économie mondiale est assez riche pour se financer toute seule et ne pas dépendre de prêts de la Banque mondiale, qui est censée apporter des ressources financières aux pays plus pauvres.

La prise de position très publique de Donald Trump arrive aussi en pleines négociations avec Pékin pour tenter de mettre fin à la guerre commerciale déclenchée il y a 18 mois par le président américain.

Il entend forcer la Chine à faire des concessions en matière de protection des entreprises américaines dans le pays et réduire le fort excédent commercial avec Washington.

Une grande incertitude règne sur la date d'un éventuel accord partiel, pourtant annoncé comme imminent par M. Trump en octobre, mais qui semble tarder à se concrétiser. (awp)






 
 

AGEFI




...