La canicule a profité aux régions touristiques de montagne

lundi, 20.08.2018

Le premier bilan de la saison touristique d’été 2018 fait état d’une évolution réjouissante. Les régions de montagne, en particulier, ont profité de la relative fraîcheur en altitude, qui a attiré également de nombreux Suisses sur les hauteurs durant la canicule.

Le beau temps exceptionnel a conduit de nombreux touristes suisses à rechercher la fraîcheur des montagnes.(keystone)

Le premier bilan de la saison touristique d’été 2018 tiré par Suisse Tourisme (ST) sur la base des renseignements obtenus auprès de l’ensemble de la branche touristique suisse, fait état d’une évolution réjouissante: la plupart des destinations et prestataires annoncent des chiffres positifs.

Les régions de montagne, en particulier, ont profité de la relative fraîcheur en altitude, qui a attiré également de nombreux Suisses sur les hauteurs durant la canicule. Le retour des hôtes européens se confirme également, même si la diminution de fréquentation enregistrée ces dernières années est encore loin d’être compensée.

Le beau temps exceptionnel qui s’est installé durablement cet été a conduit de nombreux touristes suisses à rechercher la fraîcheur des montagnes et des points d’eau dans tout le pays.

Dans quelques villes, ainsi que pour des offres de loisirs comme les musées, la chaleur estivale a représenté un défi, dans la mesure où les hôtes les ont parfois délaissées en raison des températures caniculaires.

Retour des Européens

Toute la branche touristique constate un retour stable des hôtes en provenance d’Europe et notamment d’Allemagne, ainsi qu’une forte croissance des touristes venus des États-Unis.

Selon des destinations de Suisse orientale, de Suisse centrale et du Valais, le marché nord-américain connaît actuellement un développement très positif.

L'Asie moins présente

De très bons chiffres sont attendus pour la fréquentation des touristes venus d’Asie. Dans le cadre de cette évolution, le secteur constate une nette hausse des voyageurs individuels qui, après la découverte des destinations phares de la Suisse, explorent des lieux moins connus (p. ex. Nidwald en Suisse centrale).

Néanmoins, les régions de montagne ne sont pas les seules à noter que la croissance des hôtes venus d’Asie et d’Amérique cet été ne suffit pas encore à compenser les importants reculs de fréquentation des touristes européens enregistrés au cours de ces dix dernières années.

Le vélo: un atout 

En comparaison avec les années précédentes, la branche observe une nette augmentation de la demande d’activités liées au vélo (VTT, vélo de route, cyclotourisme, etc.). Tant les destinations urbaines que les régions de montagne, ainsi que des prestataires spécifiques, font état d’un engouement important et de chiffres en hausse.

L’itinéraire des Top Cycling Tours (offres de séjours à vélo avec transport des bagages lancés au printemps par ST) sur la route des lacs (du lac Léman au lac de Thoune), par exemple, a connu une évolution très positive et a été notamment plébiscité par un petit nombre de cyclistes amateurs étrangers.

La randonnée demeure quant à elle une activité estivale toujours très tendance et en expansion, tant pour les hôtes suisses que pour les touristes étrangers.

Les curiosités vantées sur les réseaux sociaux comme Instagram (lac de Cauma (GR), Hoher Kasten (AI), par exemple) attirent désormais aussi bien les visiteurs helvétiques que les touristes européens et asiatiques.

 

 






 
 

AGEFI



...