Nintendo: solides résultats semestriels grâce à la console Switch

mardi, 30.10.2018

Le pionnier nippon des jeux vidéo Nintendo a fait état mardi d'une hausse de 25% de son bénéfice net au premier semestre 2018/2019, grâce aux solides résultats de sa console Switch et de la ludothèque grandissante qui l'accompagne.

Nintendo n'a pour ainsi dire plus que la Switch et les jeux afférents pour soutenir son activité, les consoles de poche 3DS ou 2DS ne se vendant quasiment plus.

La console Switch a permis à Nintendo de conclure le premier semestre sur une hausse de 25% de son bénéfice net. Le gain net s'est établi à 64,6 milliards de yens (574 millions de francs).

Bien que les ventes des six premiers mois de l'année budgétaire n'aient progressé que de 4% à 388,9 milliards de yens sur un an, Nintendo affiche une bien meilleure rentabilité, comme en atteste le bond de 54% de son gain d'exploitation, à 61,4 milliards de yens.

Nintendo n'a pour ainsi dire plus que la Switch et les jeux afférents pour soutenir son activité, les consoles de poche 3DS ou 2DS ne se vendant quasiment plus (1 million en 6 mois, -65% sur un an), même si le parc installé permet d'écouler encore des jeux (6,27 millions), en proportion nettement réduite cependant (-55%).

Un an après son lancement en mars 2017, la Switch continue en revanche à séduire du monde. Nintendo en a vendu 5,07 millions durant les six mois passés en revue (avril à septembre), contre 4,89 millions durant la même période de l'année dernière. Au total depuis sa commercialisation, environ 22,9 millions d'exemplaires ont trouvé preneur.

Quelque 42,13 millions de jeux conçus par Nintendo pour cette console hybride (semi-fixe, semi-portable) ont été achetés par des joueurs durant le semestre (contre 22 millions un an plus tôt), avec des succès millionnaires comme Donkey Kong Tropical Freeze (1,67 million), Mario Tennis Aces (2,16 millions).

Nintendo se félicite par ailleurs d'une progression de 72% de ses ventes en ligne pour ses consoles, recettes qui ne représentent cependant encore que 10% de son chiffre d'affaires total.

Les ventes de jeux pour smartphones, une activité dans laquelle Nintendo a longtemps été réticent à s'engager, ont modestement gagné 4,7% pour représenter grosso modo 5% des revenus totaux du groupe.

Pour l'exercice complet, la maison mère de Zelda, Mario ou Pikachu, qui encaisse 78% de ses recettes hors du Japon, escompte toujours un chiffre d'affaires de 1.200 milliards de yens (+13,7%), un bénéfice opérationnel de 225 milliards de yens (+26,7%) et un bénéfice net de 165 milliards de yens (+18,2%).

Il espère notamment vendre dans l'année 20 millions de consoles Switch et 100 millions de jeux leur étant destinés.(awp)






 
 

AGEFI



...