Le patron de JD.com, interpellé aux Etats-Unis, est rentré en Chine

lundi, 03.09.2018

Le PDG du site d'e-commerce JD.com, Richard Liu, a été interpellé pour conduite sexuelle inappropriée aux Etats-Unis avant d'être relâché et de revenir en Chine.

Une plainte a été déposée contre Richard Liu dans le Minnesota. (keystone)

Richard Liu, emblématique PDG du géant chinois de la vente ligne JD.com, arrêté vendredi soir aux Etats-Unis après des accusations de comportement sexuel inapproprié, est désormais revenu en Chine, a indiqué son entreprise lundi.

L'entrepreneur, Liu Qiangdong de son nom chinois, a été interpellé vendredi par la police de Minneapolis, dans le Minnesota (centre-ouest des Etats-Unis), mais a "été relâché sans que des charges soient retenues (à son encontre) et sans l'exigence d'une caution", a indiqué lundi à l'AFP une porte-parole de JD.com.

"Mr. Liu est revenu en Chine pour reprendre son travail", a-t-elle ajouté, sans fournir d'autres détails.

La police de Minneapolis avait confirmé dimanche avoir arrêté Richard Liu, 45 ans, après le dépôt d'une plainte contre lui.

L'homme d'affaires chinois avait été relâché samedi, remis en liberté "pendant que l'enquête suit son cours", selon la police. Le site du comté de Hennepin précisait pour sa part que M. Liu avait été arrêté pour "conduite sexuelle criminelle".

Dans un communiqué posté dimanche sur le réseau social chinois Weibo, JD.com avait assuré que l'arrestation de son PDG reposait sur de "fausses" accusations lancées contre lui alors qu'il effectuait un voyage d'affaires.

Contredisant la police américaine, ce communiqué ajoutait que les autorités n'avaient trouvé aucune preuve de conduite inappropriée de Liu.

"Le consulat chinois de Chicago a prêté une attention étroite à cette affaire, et s'efforce de vérifier les informations avec les autorités américaines concernées", a commenté lundi une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Colosse de l'e-commerce, JD.com est en concurrence agressive avec Alibaba, numéro un du secteur en Chine, les deux mastodontes s'affrontant notamment dans le créneau en plein essor de la vente de produits importés.

Le géant américain de l'internet Google a récemment annoncé qu'il allait investir 550 millions de dollars (presque autant en francs) dans JD.com, pour étendre ses services de distribution dans le monde entier. (ats)






 
 

AGEFI



...