Novartis planche sur un paiement échelonné de ses médicaments les plus chers

mercredi, 19.12.2018

Le patron de Novartis réclame une nouvelle fois une révision en profondeur des mécanismes de détermination du prix des médicaments. Un paiement échelonné pour les traitements les plus onéreux serait une solution.

Vas Narasimhan défend un paiement échelonné pour les traitements les plus onéreux, voire leur remboursement en cas d'efficacité insuffisante.

Le directeur général (CEO) de la multinationale rhénane, Vas Narasimhan, propose mercredi dans les colonnes de la Handelszeitung un paiement échelonné pour les traitements les plus onéreux, voire leur remboursement en cas d'efficacité insuffisante.

Ces mesures pourraient concerner la première thérapie génique du groupe, le Kymriah. Homologué en Suisse à 370'000 francs pour une unique injection, le traitement est destiné aux enfants et aux adultes présentant certaines formes spécifiques de cancers du sang.

Novartis n'avait en outre pas caché lors de sa dernière journée "recherche et développement" son ambition d'établir à plus de un million le tarif pour le traitement expérimental de remplacement génique Zolgensma (AVX-101). Celui-ci a été développé par le laboratoire américain Avexis, racheté en mai dernier pour près de 9 milliards de dollars.

"Les systèmes de santé peuvent difficilement faire l'impasse sur des traitements vitaux", poursuit le timonier de Novartis, soulignant la nécessité d'un dialogue repensé entre ces derniers et l'industrie pharmaceutique.(awp)






 
 

AGEFI



...