Zoug renonce finalement à augmenter les impôts

jeudi, 29.11.2018

Le parlement zougois a accepté le budget 2019 avec un coefficient d'impôts maintenu à 82%, le plus bas de Suisse.

Le parlement a décidé jeudi d'approuver par 49 voix contre 22 la proposition du gouvernement. (Keystone)

Le canton de Zoug renonce finalement à augmenter les impôts. Le parlement a décidé jeudi d'approuver par 49 voix contre 22 la proposition du gouvernement. La hausse du coefficient, une première depuis 40 ans, aurait dû rapporter 32 millions de francs supplémentaires.

Le parlement a accepté le budget 2019 avec un coefficient d'impôts maintenu à 82%, le plus bas de Suisse. Il prévoit un déficit de 30 millions de francs pour des recettes totales de 1,5 milliard.

Déficit supportable

Ce déficit est supportable en comparaison avec les chiffres rouges des années passées. Dès 2020, le canton devrait revenir dans les chiffres noirs, a argumenté le gouvernement.

En novembre, l'exécutif a annoncé qu'il sera possible de se passer d'une hausse des impôts en 2020 et 2021. Les recettes fiscales vont augmenter de 40 millions et d'autres recettes de 30 millions. Le gouvernement a toutefois souligné que "si ces perspectives positives ne se réalisent pas dans la mesure nécessaire, une hausse devra à nouveau être envisagée".

Programme "Finances 19"

Le gouvernement prévoyait d'augmenter le coefficient d'impôts de 82 à 86% en 2020 et 2021 dans le cadre du programme "Finances 19". Le parlement a accepté en première lecture la hausse pour 2020. En vue de la deuxième lecture de jeudi, l'exécutif a demandé de renoncer à toute hausse fiscale.

Avec la progression prévue des recettes fiscales, le canton peut aussi se passer de certaines économies. Il renonce ainsi à fermer certains postes de police. (ats)






 
 

AGEFI



...