Le Parlement libère un milliard pour la correction du Rhône

jeudi, 05.12.2019

Le Parlement a adopté un crédit d'un milliard de francs pour les travaux de correction du Rhône entre 2020 et 2039. ll s'agit du plus grand projet de protection contre les crues de Suisse.

Les travaux de correction doivent permettre de protéger des biens d'une valeur de 10 milliards de francs.(Keystone)

Suivant le National, le Conseil des Etats a adopté jeudi sans opposition un crédit d'un milliard de francs pour poursuivre les travaux de correction du Rhône entre 2020 et 2039. Plus de 100'000 personnes doivent ainsi être protégées contre les crues.

ll s'agit du plus grand projet de protection contre les crues de Suisse. La correction du fleuve s'étend sur 162 kilomètres en Valais, mais aussi sur le territoire vaudois, a rappelé Beat Rieder (PDC/VS) au nom de la commission.

Il est nécessaire d'intervenir car certains des ouvrages de protection situés le long du Rhône sont très anciens. Les violentes inondations de l'an 2000 sur la plaine du Rhône avaient notamment occasionné pour 500 millions de francs de sinistres. Les digues ont été mal entretenues et il est faut agir.

Risque de 200 millions par année

Les travaux de correction doivent permettre de protéger des biens d'une valeur de 10 milliards de francs sur une zone à risque de plus de 12'000 hectares. Ce risque, annualisé, se chiffre à 200 millions de francs par année. Avec la réalisation de ce projet, les risques seront réduits de 60%.

Cela permettra également de rendre les rives du Rhône accessibles à la population et offrira un gain écologique, notamment au niveau de la biodiversité.

Le Parlement avait déjà débloqué 169 millions en 2009 pour une première étape. Ce crédit-cadre, renouvelé trois fois, arrive à échéance l'année prochaine. Le nouveau crédit d'ensemble de 1,022 milliard doit prendre le relais pour la 2e étape du projet, a souligné la ministre de l'environnement Simonetta Sommaruga. Le coût total de la 3e correction du Rhône se chiffrera à 3,6 milliards de francs.

Valais et Vaud maîtres d'ouvrage

 

Les subventions fédérales ainsi débloquées devraient couvrir près de deux tiers des coûts. Le reste sera à la charge des cantons qui sont les maîtres d'ouvrage du projet. Cela représente 370 millions de francs pour le Valais et 87 millions pour Vaud.

Le crédit d'ensemble se compose de sept crédits individuels. L'approbation de ceux-ci sera déléguée au gouvernement. Les fonds disponibles seront octroyés aux cantons pour des projets concrets approuvés par ces derniers. Le versement aura lieu une fois les travaux achevés.(awp)






 
 

AGEFI




...