Croissance généralisée de l'emploi en Suisse au 1er trimestre

lundi, 27.05.2019

Le nombre de postes occupés en Suisse s'est fixé à 5,07 millions entre janvier et mars, ce qui représente une croissance de 1,3% sur un an.

L'OFS constate une progression aussi bien dans le secteur secondaire que dans le tertiaire. (Pixabay)

Le premier trimestre s'est révélé favorable au niveau de l'emploi en Suisse, qui a augmenté dans tous le secteurs. Cette hausse s'accompagne d'une véritable envolée des places vacantes, liée à un changement législatif. Les perspectives sont toutefois moins favorables.

Le nombre de postes occupés en Suisse s'est fixé à 5,07 millions entre janvier et mars, ce qui représente une croissance de 1,3% sur un an, selon les indications fournies lundi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Cela représente une poussée de quelque 66'000 postes. Exprimée en équivalents plein temps, la hausse atteint 1,5% (+16'000 postes).

L'OFS constate une progression aussi bien dans le secteur secondaire (industrie et construction) que dans le tertiaire (services). L'augmentation est de respectivement 1,5% à 1,09 million d'emplois et de 1,3% à 3,98 millions.

Pour le secondaire, l'industrie manufacturière et la construction ont contribué à la bonne performance du secteur. Le bilan est plus contrasté pour le tertiaire, la plus forte progression étant à mettre sur le compte du domaine "Services aux entreprises" (+2,8%). Le commerce à nouveau cédé du terrain, à hauteur de 0,8%.

La bonne dynamique a profité à toutes les régions, à l'exception de la Suisse du nord-ouest pour les activités du secondaire (-0,6%). La région lémanique affiche une hausse de 3,6% au niveau de l'industrie et de la construction.

L'évolution s'avère également positive (+0,5%) en apurant les chiffres des variations saisonnières, le secondaire (+0,8%) faisant également mieux que le tertiaire (+0,5%).

Les places vacantes ont bondi de 9,4% sur un an, à 6700 places. La Suisse a introduit en juillet 2018 l'obligation d'annonce pour les professions où le chômage dépasse les 8%.

Selon les indications de l'OFS, les mois qui viennent ne s'annoncent pas aussi favorables. L'indicateur prévisionnel de l'emploi affiche un repli de 0,1%. Les entreprises tablant sur un maintien de l'emploi ont pourtant augmenté, à 72,4% contre 70,6% un an auparavant.

Le nombre de sociétés voulant étoffer leur effectif a reculé à 10,8% (+11,5% précédemment) et celles qui prévoient réduire leur masse salariale a augmenté à 3,8% (+3,5%).

Le recrutement de personnel qualifié constitue encore et toujours un problème sur le marché de l'emploi helvétique. La tendance s'est renforcée depuis le premier trimestre 2018. (awp)






 
 

AGEFI



...