Hansjörg Wyss fait don de 1 milliard pour sauver la planète

vendredi, 02.11.2018

Le mécène suisse et fondateur du groupe de techniques médicales Synthes annonce dans une lettre ouverte un don de 1 milliard de dollars pour protéger la nature.

MH

Hansjörg Wyss s’est engagé à faire don de la moitié de sa fortune au moins, de son vivant ou à son décès, à des œuvres caritatives.(keystone)

«Nous devons sauver la planète. Donc je fais don de 1 milliard de dollars», écrit l’entrepreneur et mécène suisse Hansjörg Wyss dans une lettre ouverte publiée mercredi par le New York Times.

Le don du bernois de 83 ans, versé au travers de La Wyss Foundation, servira à protéger des zones terrestres ou maritimes afin d’améliorer la qualité de l’air et de l’eau. La somme sera répartie sur les dix prochaines années, l’objectif de la fondation étant de protéger 30% de la surface de la planète d’ici 2030.

Face à l’estimation selon laquelle les espèces végétales et animales disparaissent à un rythme 1000 fois plus rapide qu’avant l’arrivée des humains sur Terre, (une histoire qu’Hansjörg Wyss qualifie de «déprimante»), la quête du sauvetage de la planète semble ardue, mais pas impossible pour le philanthrope. «Je crois que cet objectif ambitieux est réalisable car j’ai vu ce qui pouvait être accompli», souligne l’entrepreneur, qui appelle à créer des parcs nationaux publics, des refuges pour la faune et des réserves marines, «toujours ouvertes à l’expérience et l’exploration». Selon lui, ces dernières participent mieux à la conservation des terres et des eaux, que lorsque les zones tombent en mains privées.

Concrètement, l’argent servira à soutenir les efforts de conservation menés localement autour du monde, plaider pour un accroissement des objectifs mondiaux en matière de protection des terres et des océans, chercher à sensibiliser le public à l’importance de cet effort, et financer des études scientifiques afin d’identifier les meilleures stratégies pour atteindre cet objectif.

«Chacun d'entre nous - citoyens, philanthropes, chefs d'entreprise ou de gouvernement - devrait s'inquiéter du fossé énorme entre le peu de protection dont bénéficie actuellement l'environnement et ce qui devrait être protégé», écrit dans sa lettre ouverte l’ingénieur civil qui vit sur la côte est des Etats-Unis. «C'est une lacune que nous devons combler d'urgence, avant que l'empreinte humaine n'accapare pas les derniers endroits sauvages de la Terre».

Le patrimoine et les dons du Fondateur de l’entreprise en technique médicale Synthes Global, ont augmenté depuis la vente en 2012 de la société multinationale américaine Johnson&Johnson. Son patrimoine est estimé à huit milliards de francs.

L’ancien étudiant de l’EPFZ est connu pour ses généreux dons dans le domaine de l’environnement, la justice sociale et la science. Forbes l’a notamment qualifié comme «l’une des personnes les plus philanthropes du monde».

 

En 2013, il finance la création du Campus Biotech, un centre d'excellence en sciences de la vie unique en Europe, qui s'étend sur 40 000 m2 à Genève.

En 2014, son don de 116,5 millions de francs a permis à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et l’Université de Zurich de créer un centre de recherche associant les sciences de la médecine, de la nature et de l’ingénierie. 

Hansjörg Wyss a également rejoint l’initiative The Giving Pledge, créée par Bill Gates et Warren Buffet, s’engageant à faire don de la moitié de sa fortune au moins, de son vivant ou à son décès, à des œuvres caritatives.






 
 

AGEFI



...