Léger rebond pour le marché automobile aux Etats-Unis

samedi, 02.09.2017

Le marché automobile américain a poursuivi son déclin en août mais a un peu rebondi par rapport à juillet. Le premier constructeur national, General Motors (GM) parvient à tirer son épingle du jeu.

General Motors (GM), a enregistré une progression sur un an de ses ventes de 7,5% mais Ford a reculé de 2,1% et Fiat-Chrysler (FCA) de 11%.

Le nombre total de voitures vendues aux Etats-Unis le mois dernier a atteint 1.483.330 unités, en baisse de 1,9% sur un an mais en progression de 4,6% par rapport au mois précédent, selon les chiffres publiés par la firme Autodata.

Le chiffre de référence pour le secteur, celui des ventes exprimées en données annualisées corrigées des variations saisonnières (SAAR), s'est établi en août à 16,14 millions, inférieur aux attentes du cabinet spécialisé Edmunds.com qui étaient de 16,6 millions de voitures. Cela représente une chute de 6,3% sur un an.

Ryan Brinkman, analyste chez JPMorgan, a toutefois souligné que l'estimation de 16,6 millions de véhicules ne prenait pas en compte les effets de l'ouragan Harvey qui a touché à la fin du mois la région de Houston, l'un des poumons économiques du pays. Ceux-ci peuvent être évalués à environ 300.000 véhicules, a-t-il estimé.

Bon mois pour GM

Les trois principaux constructeurs automobiles américains ont connu des fortunes diverses.

Le premier d'entre-eux, General Motors (GM), a enregistré une progression sur un an de ses ventes de 7,5% mais Ford a reculé de 2,1% et Fiat-Chrysler (FCA) de 11%.

GM a vendu 275.552 voitures, soit beaucoup plus que ce à quoi s'attendaient les analystes d'Edmunds.com (261.183). "Nous avons eu un excellent mois et avons fait progresser nos ventes au détail et aux flottes avec des ventes solides de véhicules crossover pour nos quatre marques", a souligné Kurt McNeil, vice-président pour les ventes.

Le bilan est moins flatteur pour Ford, qui a subi une érosion de 2,1% de ses ventes à 209.897 voitures, toutefois au-dessus des attentes d'Edmunds.com qui tablait sur 208.231 unités. La marque à l'ovale bleu peut toutefois compter sur le succès de son pick-up (camionnette à plateau) F-150 qui s'est écoulé à 77.007 exemplaires (+15%) assurant à lui seul près de 37% des ventes du groupe.

Quant à FCA, la chute est de 11% à 176.033 unités, sous les attentes d'Edmunds.com (187.472). Alors que le constructeur italo-américain étudierait la possibilité de se vendre à un constructeur chinois, la quasi-totalité de ses marques aux Etats-Unis sont en recul, y compris Jeep (-15%), à l'exception d'Alfa-Roméo qui a bondi de quelque 3000%. Rapporté en unités, il ne s'agit toutefois que de 1.140 voitures en août (contre 37 un an plus tôt).

Pour les constructeurs étrangers, le premier d'entre-eux sur le marché américain, le japonais Toyota, a vu ses ventes (marques Toyota et Lexus) progresser de 6,8% sur le mois à 227.625 unités, toutefois sous les chiffres attendus par Edmunds.com (237.937).

Il devance ses compatriotes Honda (146.015 voitures, -2,4%) et Nissan 108.326, -13,1%) puis le sud-coréen Hyundai (54.310, -24,6%).

Pour les européens, Volkswagen semble avoir désormais laissé derrière lui le scandale du dieselgate avec une progression de 9% de ses ventes en août à 32.015 unités devant Mercedes-Benz (28.954, -8,2%).

En terme de parts de marché, c'est GM conserve la tête en août avec 18,6%, devant Toyota, (15,3%), Ford (14,1%), FCA (11,6%) et Honda (9,8%).

A noter que, selon les chiffres d'Autodata, le constructeur américain de voiture électriques Tesla a vu une chute de 7,1% de ses ventes le mois dernier avec 3.250 unités écoulées alors qu'il s'apprête à lancer sur le marché son nouveau "Model 3".

Sur les huit premiers mois de l'année, 11,350 millions de voitures ont été vendues (-2,7%). Sur l'année calendaire 2016, 17,550 millions de voitures neuves avaient trouvé preneurs, un record. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...