Une start-up vaudoise veut uberiser les réservations des blocs opératoires

Mercredi, 18 juillet 2018 // Matteo Ianni

La start-up resot.care va lancer une plateforme de mise en relation entre les différents intervenants professionnels du domaine médical. L’objectif est de simplifier les réservations d’interventions chirurgicales ambulatoires, stationnaires et privées. Une innovation de taille dans le milieu hospitalier.

La question des délais d’attente pour les interventions chirurgicales non urgentes soulève des controverses et s’avère parfois déroutante.  Aujourd'hui, des personnes souffrantes sont obligées d'attendre plusieurs mois pour une opération. Comment en est-on arrivé à un tel engorgement? Les...

SGS est en ligne avec son plan stratégique 2020

Mercredi, 18 juillet 2018 // Elsa Floret

Pour ses acquisitions le leader mondial de l’inspection - dont les résultats semestriels sont en hausse - met le focus sur l’Asie du Nord-Est et l’Amérique du Nord.

Lors de la présentation de ses résultats semi-annuels devant les médias mercredi depuis son quartier général genevois, la SGS renouvelle ses perspectives 2018, ainsi que ses objectifs stratégiques de croissance 2020. Les résultats sont en hausse. En ce qui concerne l’accélération du programme d’acquisitions du leader...

Temenos poursuit sa croissance tous azimuts au 2e trimestre

Mercredi, 18 juillet 2018

Le chiffre d'affaires de Temenos s'est élevé à 204 millions de dollars, en hausse de 17% sur un an.

Temenos a annoncé mercredi des résultats extrêmement solides au 2e trimestre. Aussi bien le chiffre d'affaires que le résultat opérationnel (Ebit) et les recettes tirées des licences sont en nette hausse et bien supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du développeur genevois de logiciels bancaires s'est...

Novartis: Sandoz obtient la prise en charge d'un biosimilaire en Suisse

lundi, 02.07.2018

Le laboratoire Sandoz a obtenu la prise en charge par les caisses maladie en Suisse de son biosimilaire Erelzi pour le traitement de maladies inflammatoires chroniques.

La filiale de génériques de Novartis estime qu'à elle seule, l'utilisation d'Erelzi permettrait d'économiser quelque 16 millions par rapport à son produit de référence.(keystone)

Dans son communiqué, la filiale de génériques de Novartis affirme lundi être la première entreprise dont une version sous-cutanée de biosimilaire appartenant à la classe des inhibiteurs TNFa est remboursée par les assureurs.

L'homologation du substitut à l'Enbrel de l'américain Pfizer - qui remonte au mois de mai - offre aux médecins et aux patients une alternative 25% au produit de référence, pour une efficacité et une innocuité similaires, assure Sandoz.

L'Erelzi peut être utilisé pour le traitement de l'arthrite rhumatoïde et psoriasique, la maladie de Bechterew (spondylarthrite ankylosante), le psoriasis en plaques, ainsi que l'arthrite juvénile isiopathique et le psoriasis en plaques chez les enfants et les jeunes patients.

Les substances comme l'Erelzi font partie d'une catégorie de traitements anti-inflammatoires biologiques largement utilisés en rhumatologie et en dermatologie. Avec des coûts annuels avoisinant les 270 millions de francs, cette catégorie présente un potentiel élevé d'économies. Sandoz estime qu'à elle seule, l'utilisation d'Erelzi permettrait d'économiser quelque 16 millions par rapport à son produit de référence.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...