Obseva abandonne le développement du Nolasiban pour la fécondation in vitro

jeudi, 07.11.2019

Le laboratoire genevois Obseva abandonne son programme de recherche clinique avancée sur la fécondation in vitro (IVF), faute de résultat significatif.

Au terme de dix semaines de traitement, 40,5% des patientes observées étaient enceintes, contre 39,1% avec un placebo.(Keystone)

Le laboratoire genevois Obseva  arrête son programme de recherche clinique avancée sur le Nolasiban dans l'indication pour l'augmentation du taux de fécondation lors de transferts d'embryons consécutifs à une fertilisation in vitro (IVF). L'étude de phase III "Implant 4" n'a en effet pas permis de déterminer une amélioration significative de ce taux de fécondation, qui constituait le critère primaire pour ce volet de recherche sur l'humain.

Au terme de dix semaines de traitement, 40,5% des patientes observées étaient enceintes, contre 39,1% avec un placebo, précise un communiqué jeudi.

La jeune société de biotechnologie va désormais s'atteler à trouver d'autres indications potentielles pour ce médicament expérimental.

Dans un autre registre, Obseva a également présenté jeudi sa performance sur le troisième trimestre, marquée par une érosion des réserves de liquidités. En l'absence de revenus commerciaux, le laboratoire a creusé sa perte nette à 27,6 millions de dollars, contre 18,6 millions un an plus tôt, sous l'impact d'une accélération des dépenses tant de recherche que de fonctionnement.

Les réserves de liquidités et équivalents s'élevaient encore fin septembre à 91,0 millions de dollars, contre 138,6 millions neuf mois plus tôt et 98,5 millions fin juin.

La direction tiendra dans la matinée une conférence téléphonique pour faire le point sur l'échec de l'étude Implant 4, ainsi que sur ses résultats trimestriels.(awp)






 
 

AGEFI




...