L'Empa a développé un modèle 3D de placenta

lundi, 07.08.2017

Le laboratoire fédéral d'essai de matériaux et de recherche (Empa) a développé un modèle cellulaire 3D de placenta. Une piste pour accroître la protection du foetus et développer une nouvelle approche thérapeutique.

L'Empa veut développer de nouvelles approches thérapeutiques grâce à la création de cellules placentaires en 3D. (Keystone)

L'Empa a mis au point un modèle cellulaire 3D capable de reproduire les effets d'une "barrière naturelle" propre au placenta. Cet organe à la capacité de filtrer les toxines tout en fournissant à la fois des éléments nutritifs nécessaires, comme des nanoparticules pour le bon développement de l'enfant à naître.

Ce modèle permet d'approfondir les recherches sur les mécanismes d'absorption propre au placenta et d'élargir l'horizon de la "nano-médecine douce".

Tina Bürki, du département des interactions entre particules et biologie, espère développer des nouvelles méthodes pour l'absorption de médicaments dangereux pour le foetus. Les médicaments contre l'épilepsie ou le diabète pourrait ainsi être pris sans risques.

 

 

 


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...