Le tourisme suisse soutenu par la demande intérieure

mardi, 29.10.2019

La saison touristique d'hiver s'annonce sous les meilleurs auspices, selon les prévisions du KOF.

Grâce à une météo favorable, les remontées mécaniques suisses ont inscrit une hausse des premiers passages (+6,2%) pour la deuxième fois consécutive l'hiver dernier. (Keystone)

Le tourisme en Suisse continue de remonter la pente. Les nuitées hôtelières comptabilisées au cours de l'été et les prévisions pour l'hiver à venir sont positives, mais le franc fort continue de peser sur la demande étrangère, a expliqué lors d'une conférence de presse Jan-Egbert Sturm, directeur du centre d'études conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

"Le secteur touristique suisse a perdu des parts de marché au profit d'autres destinations au cours des dernières années, même s'il a profité de la croissance du marché dans son ensemble", a expliqué l'économiste.

"Certes, les prix augmentent moins vite en Suisse qu'ailleurs, ce qui permet de gagner en compétitivité mais sur le long terme, la demande étrangère stagne", a-t-il ajouté. Ces déclarations nuancent des prévisions plutôt optimistes pour la saison d'hiver.

Le KOF table, en cas de conditions météorologiques "moyennes", sur des nuitées en hausse de 2,1% l'hiver prochain. Malgré la vigueur du franc et l'affaiblissement conjoncturel, le secteur touristique devrait poursuivre son redressement entamé depuis les trois dernières années, soutenu par le marché intérieur, par l'Europe et les Etats-Unis.

En montagne, les plus fortes croissances sont attendues dans les Grisons et en Valais, tandis que les zones urbaines devraient également attirer les touristes. La situation sera moins favorable dans les autres régions, à l'instar du Tessin.

Concernant les remontées mécaniques, la tendance reste négative à long terme même si le secteur a profité d'une météo favorable l'année dernière, inscrivant une forte hausse des premiers passages (+6,2%). En raison de la diminution de l'enneigement garanti à basse altitude ainsi que de l'offre touristique élargie, les économistes tablent sur une hausse de 1,1% des premiers passages l'hiver prochain, puis de 0,9% la période suivante.

Cet été, les nuitées hôtelières ont progressé de 2,6%, établissant un "nouveau record", grâce à la clientèle résidente (+3,2%), souligne le KOF. Les nuitées des voyageurs étrangers ont gagné 2,2%, une croissance légèrement moindre que l'année précédente. Par régions, ce sont résolument les villes qui soutiennent le secteur, avec une croissance de 3,9% des nuitées, contre 2,3% pour la montagne.

Dans son analyse, le KOF observe que les changements en matière de tourisme d'affaires et de structure de la clientèle profitent aux zones urbaines, tant en hiver qu'en été. Les résidents suisses jouent un rôle majeur dans cette tendance.

Certains effets non récurrents ont en outre une influence sur les nuitées actuellement, le KOF ayant observé un dynamisme accru dans la région de l'aéroport de Zurich, possiblement lié aux activités de construction en plein essor, a précisé M. Sturm.

Perspectives positives jusqu'en 2021

Fort de ces prévisions optimistes pour l'hiver ainsi que de la solide performance estivale, le KOF table sur une hausse de 1,8% des nuitées en 2019 et en 2020. Les conditions conjoncturelles se sont quelque peu dégradées cette année, en particulier sur les marchés lointains, mais les Américains et la demande des clients résidents soutiennent la croissance. Cette dernière devrait encore s'accélérer, avec 2,2% attendu en 2021.

Concernant les dépenses touristiques, le KOF prévoit une hausse de 2,2% cette année et de 1,3% l'an prochain. Les dépenses des résidents devraient s'accroître dans une mesure similaire. "Nous avons dû toutefois revoir nos pronostics à la baisse", a précisé M. Sturm. Les prix devraient progresser, mais moins fortement qu'au cours des dernières années, estime le KOF. (awp)






 
 

AGEFI




...