Bénéfice net en repli pour Vaudoise Assurances au premier semestre

jeudi, 03.09.2020

Le groupe Vaudoises Assurances a essuyé un repli de son bénéfice net de 18,6% sur les six premiers mois de l'année à 60,9 millions de francs.

Pour Vaudoise, la performance semestrielle obtenue dans un contexte difficile est "une base solide" pour la suite de l'exercice. (Keystone)

Les turbulences sur les marchés financiers ont causé un repli de 18,6% du bénéfice net de Vaudoises Assurances sur les six premiers mois, a expliqué jeudi l'assureur dans son rapport d'étape.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 2,0% à 821,9 millions, grâce à la solide progression des affaires non-vie, pour lesquelles les primes ont crû de 2,5%. La hausse a été particulièrement solide en Suisse alémanique (+3,7%) et portée par les primes pour les assurances de véhicules à moteur (+1,2%) et contre les incendies et autres dommages (+3,6%). Les primes dans les affaires vie individuelle ont de leur côté reculé de 1,4%.

Par branche, les primes pour les accidents et maladies ont pesé pour 39% des recettes, celles des véhicules à moteur pour 36% et celles des incendie et autres dommages pour 14%. La responsabilité civile (6%) et les affaires Vie (5%) complétaient le tableau.

La charge de sinistres a légèrement progressé à 295,7 millions, contre 291,3 millions au 30 juin 2019.

Le ratio combiné (rapport entre les sinistres et frais comparé aux primes) dans le segment non-vie s'est amélioré à 93,0%, contre 93,5% une année auparavant. "Cette amélioration s'explique essentiellement par les adaptations apportées à notre programme de réassurance", précise le groupe dans son communiqué.

A fin juin, les fonds propres atteignaient près de 2 milliards, en repli de 3,0% par rapport à fin décembre 2019.

Rendement des placements en baisse

Le volume des placements a diminué de 19,4 millions pour atteindre 7,4 milliards, pour un rendement de 1,2% en 2020, inférieur de 0,4 point à celui du premier semestre 2019. Le groupe a maintenu sa politique d'allocation d'actifs, axée principalement sur les revenus fixes et l'immobilier.

En valeur de marché, la performance des placements est en baisse à -0,2%, alors qu'elle était positive (+4,6%) une année auparavant. L'"extrême volatilité des marchés boursiers et l'évolution des monnaies étrangères" en sont les principales causes.

 

 

Pour Vaudoise, la performance semestrielle obtenue dans un contexte difficile est "une base solide" pour la suite de l'exercice. Les prévisions de croissance supérieure à 1% dans les assurances non-vie sont maintenues pour 2020 et le chiffre d'affaires devrait être "bien supérieur" à celui de l'année précédente.

Les analystes de Vontobel insistent sur les qualités défensives de l'assureur, le meilleur à ce niveau, mais "malheureusement, il est peu orienté vers les actionnaires et les titres sont peu liquides". Le rendement du dividende est le plus faible dans le secteur de l'assurance.

Vers 10h56, le titre Vaudoise prenait 1,2% à 495,00 francs dans un SPI en hausse de 0,7%.(AWP)






 
 

AGEFI



...