Forte croissance semestrielle pour Zur Rose, qui boucle dans le rouge

mercredi, 15.08.2018

Le groupe thurgovien Zur Rose termine le semestre dans le rouge, mais affiche une croissance galopante en Allemagne.

Les activités de Zur Rose en Allemagne ont bénéficié d'une dynamique vigoureuse. (keystone)

Les activités de Zur Rose ont connu un développement très favorable lors des six premiers mois de 2018, portées principalement par une croissance galopante en Allemagne. Outre-Rhin, le groupe thurgovien revendique une position de tête dans la vente de médicaments non soumis à ordonnance (OTC). Le semestre boucle comme prévu sur une perte.

La perte nette s'est inscrite à 17,6 millions de francs, à comparer aux -18,1 millions enregistrés au premier semestre 2017, indique mercredi le grossiste en médicaments et pharmacien en ligne et désormais exploitant de pharmacies.

Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) a atteint -16,5 millions, contre -17,0 millions douze mois auparavant.

Les activités en Allemagne ont bénéficié d'une dynamique vigoureuse. Les recettes ont gonflé de plus de 50% sur un an à 340,6 millions. Le segment OTC a quasiment doublé ses recettes en rythme annuel. En monnaies locales, la croissance en Allemagne reste forte, mais à un niveau inférieur (+38,4%).

>> Lire aussi: Zur Rose renforce sa position sur le marché allemand via DocMorris

Du côté suisse, le chiffre d'affaires s'est enrobé de 9,5% à 262,1 millions. Après avoir ouvert une première pharmacie en collaboration avec Migros l'été dernier, Zur Rose prévoit deux nouvelles inaugurations en 2018, l'une à Bâle, l'autre à Zurich.

Les recettes totales ont pris 29,4% à 602,7 millions de francs, pour une croissance organique de 11,6%. En monnaies locales, la progression est de 24,7%.

L'Ebitda mis à part, tous les chiffres publiés par le groupe thurgovien dépassent les prévisions des analystes consultés par AWP.

Pour 2018, la direction confirme ses prévisions de croissance du chiffre d'affaires supérieure à 10% et de plus de 20% en monnaies locales. L'Ebitda pourrait atteindre le seuil rentabilité. (awp)






 
 

AGEFI




...