Logitech rachète Streamlabs et fait un pas de plus dans l’univers du jeu vidéo

vendredi, 27.09.2019

Pour 118 millions de dollars, la multinationale valdo-californienne a racheté Streamlabs, start-up américaine spécialisée en logiciels de diffusion pour gamers.

Sophie Marenne

Avec cette opération, Logitec semble persévérer dans sa volonté d'«habiller» les e-athlètes, de la tête jusqu’au bout de la souris.

Après plus de deux ans de partenariat, le fabricant de périphériques informatiques Logitech est parvenu à conclure un accord d’acquisition avec la jeune entreprise Streamlabs. Le géant aux 3.500 collaborateurs à travers le monde, dont 280 à Lausanne, a racheté la start-up d’une taille de 90 employés installés entre San Francisco et Vancouver. «Ils poursuivront leurs activités à partir de ces endroits et nous les accueillerons tous au sein Logitech, y compris Ali Moiz, le CEO, qui continuera à diriger Streamlabs au sein du groupe», précise Ben Starkie, porte-parole de Logitech.
Montant de la transaction: environ 118 millions de dollars, soit 89 millions directement et un potentiel futur paiement de 29 millions sous la forme d'actions, uniquement si Streamlabs répond à des objectifs de croissance de revenus.

Mainmise sur un expert du streaming

Fondée en 2014, cette start-up est reconnue pour son logiciel Streamlabs Obs, un programme qui permet à l’utilisateur d’enregistrer et de diffuser tout ce qui se passe sur son écran. Ses adeptes l’utilisent pour accroître leur audience, interagir avec le public, recevoir des alertes, recueillir des dons et vendre des produits lorsqu’ils diffusent leur partie sur des portails comme YouTube, Mixer, Periscope, Picarto, Facebook et bien entendu Twitch, la reine des plateformes de diffusion en direct. «Si sur ce marché, il existe des solutions open source comme OBS, personne n’a mis au point de système aussi complet que Streamlabs Obs. Facile à prendre en main, il permet aux streamers de débuter rapidement puis de gagner de l’argent en faisant ce qu’ils aiment.»

Très prisé par les débutants, le programme est distribué par abonnement, au prix minimal de 4,99 dollars mensuels, auprès de 15 millions d’utilisateurs. Des stars telles que Ninja sur Fornite, TSM_Bjergsen sur League of Legends ou Pokimane, sur ces deux jeux, se plaisent à utiliser Streamlabs Obs. Selon la jeune entreprise, 70% des joueurs sur Twitch utilisent son logiciel, lequel leur a permis d'accroître leurs revenus de 30% en moyenne et de recueillir jusqu'à présent 450 millions de dollars.

L’équipement complet des «gamers»

«Leur logiciel est complémentaire à notre portefeuille existant en matière de gaming», commente Ujesh Desai, directeur général de Logitech G, l’entité gaming du groupe. Pour rappel, le fabricant de périphériques informatiques avait précédemment déjà racheté le constructeur de casques audio Astro Gaming en 2017, au prix de millions de dollars. En 2018, l’accessoiriste avait acquis également  la firme californienne Blue Microphones pour la coquette somme de 117 millions de dollars. Ces casques et micros sont des accessoires très populaires auprès du public des gamers. Il semble donc cohérent pour Logitec de continuer à tenter d’habiller les e-athlètes, de la tête au bout de la souris.

En 2018, le segment des produits pour gamers représentait environ 20% des ventes de Logitech, après cinq années consécutives de croissance dans cette branche. Est-ce s’avancer que d’annoncer la mue de la  firme en une compagnie centrée sur l’univers des jeux vidéo? Oui. Son CEO, Bracken Darrell se plaît d’ailleurs toujours à répéter qu’il dirige une entreprise multi-catégories et multi-marques. «Le gaming est l'un de nos plus grands segments et cette acquisition lui donne encore plus de poids. Cependant, notre portfolio reste diversifié, avec des périphériques pour ordinateurs, des haut-parleurs mobiles, des écouteurs ou encore des systèmes de collaboration vidéo», complète Ben Starkie.  

Les banques enthousiastes

Selon UBS, l'entreprise américaine nouvellement acquise dégage actuellement des revenus inférieurs à 20 millions de dollars. Reste que le numéro un bancaire helvétique estime qu'il s'agit d'une bonne opération au vu de la popularité croissante du secteur du jeu. D'autant plus que les produits de Streamlabs pourraient tirer profit de la notoriété des marques de Logitech. De plus le prix reste limité au regard des liquidités nettes de plus de 600 millions dont dispose Logitech.
La banque Vontobel juge également de manière favorable la transaction, laquelle étoffe la présence de Logitech dans l'univers des joueurs ainsi que de la diffusion en ligne. L'établissement continue de recommander le titre à l'achat. (avec AWP)






 
 

AGEFI




...