Raiffeisen et la Mobilière signent un partenariat stratégique

mercredi, 24.06.2020

Le groupe Raiffeisen et l'assureur la Mobilière prévoient de lancer une plateforme numérique dédiée aux propriétaires de logement au premier semestre 2021.

Le partenariat entre le groupe Raiffeisen et la Mobilière devrait entrer en vigueur au 1er janvier prochain. (Keystone)

Une semaine jour pour jour après avoir annoncé la fin de sa collaboration avec l'assureur Helvetia, Raiffeisen s'est félicité mercredi d'un nouveau "partenariat stratégique" conclu avec la Mobilière. Ce dernier devrait entrer en vigueur au 1er janvier prochain.

L'accord prévoit "l'intermédiation exclusive et réciproque de produits, ainsi que l'élaboration de prestations et de solutions de produit communes, destinées aux jeunes, aux familles et aux PME", indique la coopérative bancaire dans un communiqué.

Les deux entreprises ambitionnent de développer une plateforme commune dédiée aux besoins des propriétaires de logement, avec pour objectif de "créer une gamme de produits et de prestations complète" qui permettra à la clientèle de profiter d'un "assortiment plus large de produits bancaires, de prévoyance et d'assurance harmonisés entre eux".

Le lancement de la plateforme est prévu au premier semestre 2021. La coentreprise, qui sera détenue à parts égales par les deux parties - sous réserve de l'approbation des autorités compétentes - devrait par la suite élargir ses activités "en permanence avec de nouveaux produits et prestations".

Mercredi dernier, Raiffeisen avait annoncé la fin au 31 décembre de sa collaboration de distribution exclusive avec Helvetia. La dissolution de ce partenariat remontant à 1999 devait permettre aux futurs ex-partenaires de poursuivre leurs propres objectifs indépendamment, selon l'assureur saint-gallois.

Sur la seule année 2019, les canaux de distribution de Raiffeisen avaient permis à ce dernier de générer un volume d'affaires de "plusieurs dizaines de millions de francs", principalement dans l'assurance-vie individuelle, ce qui représente un peu moins de 10% des nouvelles affaires dans ce segment. Helvetia avait alors qualifié de "négligeable" la contribution du partenariat à ses résultats, chiffrée à quelques millions. (awp)

>> Lire aussi: Pour garder leurs clients, les assureurs créent autour d’eux de véritables écosystèmes

Un partenariat qui n’est plus à sens unique

Le partenariat stratégique annoncé mercredi entre le groupe bancaire Raiffeisen et la Mobilière peut être perçu comme une nouvelle manière de valoriser, par le biais du numérique, le concept de bancassurance. Les espoirs placés dans cette formule ont souvent été déçus au cours des dernières décennies, y compris en Suisse. Cette nouvelle alliance intervient après que Raiffeisen et le groupe d’assurances Helvetia ont annoncé, la semaine dernière, la fin de leur partenariat de distribution, initié en 2000, vestige de l’ère Pierin Vincenz, ancien CEO de Raiffeisen et ancien président de Helvetia. La collaboration visait alors principalement à vendre des assurances vie individuelles par le canal bancaire et était donc perçue par Raiffeisen comme «à sens unique».

Deux arguments majeurs laissent ainsi augurer, sous réserve d’approbation des autorités compétentes, un avenir plus fructueux pour le partenariat entre Raiffeisen et la Mobilière. Premièrement l’alliance vise à distribuer tout à la fois des solutions bancaires, par le biais du réseau de la Mobilière, et des produits d’assurances, par le biais des banques Raiffeisen. Deuxième argument : les deux groupes partagent une même philosophie qui sous-tend le statut de coopérative, avec la latitude de planifier sur le long terme. Avec le risque aussi, peut-être, d’une moindre transparence que pour des groupes cotés en Bourse. Les deux groupes entendent développer des prestations articulées autour de plateformes communes ou écosystèmes (lire le Point fort dans l’édition du 22 juin), en particulier sur le thème du logement: de l’acquisition à la vente en passant par la location et l’entretien. Cette approche par écosystèmes a déjà été développée par plusieurs assureurs notamment sur le thème de l’habitat, avec Helvetia et la Bâloise en particulier. Mobilière et Raiffeisen apportent à ce concept des arguments de la taille, alors que les deux groupes se présentent respectivement comme les leaders de l’assurance retail et de la banque retail en Suisse. (Piotr Kaczor)






 
 

AGEFI



...