Novartis garde la tête froide face aux restrictions étasuniennes

vendredi, 13.03.2020

Le groupe pharmaceutique Novartis ne s'attend pas à des ruptures de stock de ses médicaments aux Etats-Unis en raison de la récente interdiction entre l'Europe et les Etats-Unis.

Novartis dispose par ailleurs d'itinéraires et de moyens d'acheminement alternatifs.(Keystone)

"Nous n'anticipons pour l'heure aucun problème d'approvisionnement en raison de la récente interdiction de voyage entre l'Europe et les Etats-Unis", a assuré vendredi à AWP un porte-parole du laboratoire rhénan Roche.

Et de préciser que "les volumes de médicaments acheminés par voie aérienne d'Europe aux Etats-Unis sur des vols commerciaux est limité". Novartis dispose par ailleurs "d'itinéraires et de moyens d'acheminement alternatifs".

Le responsable s'est dit confiant dans le fait que les stocks existants sont suffisants pour couvrir les besoins de production et de distribution. Le groupe n'anticipe actuellement aucune rupture de la chaîne d'approvisionnement en raison de la crise du coronavirus.

>> Retrouvez ici notre dossier consacré à l'épidémie du coronavirus

La première économie mondiale est également le principal marché du colosse bâlois. Dans son rapport annuel publié fin janvier, Novartis indique avoir réalisé en 2019 aux Etats-Unis des recettes à hauteur de 16,28 milliards de dollars, soit plus d'un tiers du total du groupe (47,45 milliards).

Dans le détail, les nouveaux produits pharmaceutiques (Innovative Medicine) ont généré à eux seuls près de 13,79 milliards de dollars, alors que les ventes de la filiale Sandoz, spécialisée dans les génériques et les biosimilaires, se sont montées à 2,49 milliards.

Après avoir pendant des semaines minimisé la dangerosité du coronavirus - affirmant dans un premier temps qu'il allait disparaître en avril grâce à la hausse des températures - le président étasunien Donald Trump a décrété mercredi l'interdiction d'entrée pour les 30 prochains jours de toute personne ayant séjourné dans l'espace Schengen au cours des 14 jours précédant leur arrivée, à l'exception des ressortissants américains et des résidents permanents.(awp)






 
 

AGEFI



...