Orascom DH creuse ses pertes au premier semestre

mercredi, 19.08.2020

Le groupe Orascom DH a bouclé le premier semestre sur une perte nette de près de 20 millions de francs.

Les revenus générés entre janvier et fin juin par Orascom DH ont fondu de plus d'un quart à 164,1 millions de francs. (Keystone)

Durement touché par les restrictions de voyage mises en place pour endiguer la pandémie de coronavirus, le groupe Orascom Development Holding (ODH) a bouclé le premier semestre sur une perte nette plus que décuplée, à près de 20 millions de francs.

Les revenus générés entre janvier et fin juin ont fondu de plus d'un quart (-26,4%) à 164,1 millions de francs. Le bénéfice brut s'est contracté dans des proportions similaires, à 43,6 millions, pour une marge afférente de 26,6%, en repli de 90 points de base sur un an, précise la holding urano-cairote mercredi dans un communiqué.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté est ressorti à 27,2 millions de francs, en recul de plus d'un tiers (-34,6%), à 27,2 millions. Le résultat net, plombé par un effet de change négatif de 2,2 millions (après un effet positif de 7,9 millions au premier semestre 2019), s'est inscrit à -19,2 (-1,5) millions.

La reprise progressive et l'assouplissement des mesures sanitaires dans la plupart des pays où opère l'entreprise cotée sur SIX se reflètent positivement sur les activités. Les réservations se sont améliorées au cours des mois de juillet et août en Egypte, aux Emirats arabes unis et à Andermatt.

Pour ce qui est des perspectives, la direction d'ODH s'en tient à sa position précédente et préfère ne pas s'avancer sur des prévisions chiffrées, même si elle estime que la "force sous-jacente de ses activités pendant la pandémie" devrait lui permettre de remplir "toutes les obligations à venir".

Dans une note, la Banque cantonale de Zurich (ZKB) salue la profitabilité élevée des ventes immobilières, dans un contexte fortement perturbé par la crise de coronavirus. La perte nette sur l'ensemble de l'exercice devrait ainsi s'avérer moindre que craint, alors que nombre de transactions sont sur le point d'aboutir.

L'établissement cantonal estime par ailleurs que le redressement graduel du secteur touristique devrait permettre à l'entreprise de renouer avec les bénéfices, et de les améliorer sensiblement à moyen terme. La recommandation d'achat du titre (surpondérer) reste de mise.

Les investisseurs ont réservé un accueil favorable à la performance intermédiaire de la holding basée à Altdorf. A 10h15, la nominative ODH grimpait de près de 2,9% à 9,33 francs, alors que la moyenne du marché (SPI) grappillait péniblement 0,11%. (awp)






 
 

AGEFI



...