Nissan: le bénéfice plonge de 57% et la chute va continuer

mardi, 14.05.2019

Le groupe Nissan, fragilisé par l'affaire Ghosn, a dégagé un bénéfice net en baisse de 57% sur un an, à 319 milliards de yens.

Le patron de Nissan, Hiroto Saikawa, a reconnu des "résultats médiocres", tout en les mettant sur le compte "d'investissements antérieurs excessifs". (Keystone)

Nissan a annoncé mardi une dégringolade de ses bénéfices annuels, au plus bas en près d'une décennie, et prévoit une nouvelle chute cette année, témoignant de difficiles mois à venir pour le groupe fragilisé par la chute de son ancien patron Carlos Ghosn.

Sur l'exercice 2018/19 clos fin mars, le constructeur japonais, partenaire du français Renault, a dégagé un bénéfice net en baisse de 57% sur un an, à 319 milliards de yens (2,9 milliards de francs), loin de son objectif initial de 500 milliards de yens.

Le patron de Nissan, Hiroto Saikawa, a reconnu des "résultats médiocres", tout en les mettant sur le compte "d'investissements antérieurs excessifs", en référence à l'ère Ghosn.

"Nous devons assainir la situation héritée du passé et nous assurer d'une croissance solide à travers de nouveaux produits", et non d'une artificielle course aux volumes, a-t-il souligné lors d'une conférence de presse au siège du groupe à Yokohama (banlieue de Tokyo).

Il faut remonter à 2010/11 pour trouver des profits aussi bas: à l'époque, Nissan se remettait lentement de la crise financière mondiale et venait d'être touché par les effets industriels des terribles séisme et tsunami de mars 2011.

Nissan pâtit à présent de l'absence d'un gain exceptionnel lié à la réforme fiscale aux Etats-Unis, qui avait gonflé artificiellement ses comptes en 2017/18, mais accuse aussi le coup sur un plan strictement opérationnel.

Le bénéfice d'exploitation a glissé de 45% sur la période sous revue, pour des recettes en repli de 3,2%, à 11.574 milliards de yens (92,6 milliards d'euros).

Nissan, pionnier de la technologie électrique avec sa citadine Leaf et fabricant des crossovers Rogue, Qashqai et X-Trail, a écoulé 5,5 millions de véhicules, subissant une forte baisse dans son marché phare des Etats-Unis (-9,3%) ainsi qu'en Europe (-15%), et il ne prévoit pas de rebond en 2019/20 dans ces deux régions.

Par conséquent, le résultat net devrait encore chuter de moitié cette année, à 170 milliards de yens, a-t-il prévenu, avec à la clé une réduction du dividende distribué aux actionnaires. (awp)






 
 

AGEFI



...