Interroll étoffe sa rentabilité en 2019 malgré des recettes stagnantes

vendredi, 20.03.2020

Le groupe Interroll a bien vu sa rentabilité bondir l'année dernière, alors que ses revenus sont restés quasiment au niveau de l'exercice précédent.

Interroll entend une nouvelle fois relever la rémunération de ses actionnaires.(Keystone)

Malgré des revenus restés au niveau de l'exercice précédent, Interoll a vu sa rentabilité bondi l'an passé. Les actionnaires se verront proposer un dividende légèrement relevé, mais moins que ce qu'attendait le marché.

Le chiffre d'affaires réalisé sur l'ensemble de l'exercice est resté quasiment stable. En monnaies locales, l'entreprise revendique vendredi une croissance de 2,3%, confirmant les premiers chiffres publiés fin janvier.

La rentabilité a pu être améliorée à la faveur de "l'augmentation continue de la productivité et les réductions de charges", a indiqué le groupe de Sant'Antonino dans un communiqué. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a progressé de 3,1% à 96,1 millions de francs et le bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) de 4,2% à 72,3 millions.

Au final, Interroll a dégagé en 2019 un résultat net de 56,0 millions de francs, soit 8,2% de mieux qu'un an plus tôt, avec pour la première fois de son histoire une marge correspondante à deux chiffres, en hausse de 70 points de base (pb).

Forte de ces chiffres, l'entreprise entend une nouvelle fois relever la rémunération de ses actionnaires en proposant le versement d'un dividende de 22,50 (22,00) francs par nominative au titre de l'exercice écoulé.

Les résultats publiés par Interroll s'inscrivent peu ou prou dans le spectre des prévisions des experts sondés par AWP, le bénéfice net dépassant même les 54,9 millions attendus en moyenne.

La communauté financière s'attendait en revanche à une rétribution plus généreuse des actionnaires, les prévisions les plus optimistes plaçant la barre pour le dividende de 24,00 francs.

Pour l'exercice en cours, la direction d'Interroll se dit "prudemment optimiste". Malgré la baisse des entrées de commandes signalée en début d'année et la baisse potentielle d'activité en raison de la crise du coronavirus, l'entreprise évoque une entame de 2020 positive. La demande reste élevée et la nécessité d'augmenter les capacités toujours
présente.

"La robuste situation financière permet au groupe d'investir de manière résolue également en 2020 dans l'augmentation des capacités de production et dans la numérisation", assure son directeur général (CEO) Paul Zumbühl, cité dans le communiqué.(awp)






 
 

AGEFI



...