Sulzer réalise une acquisition phare

lundi, 24.08.2020

Le groupe industriel Sulzer a fait l'acquisition de l'entreprise de technologie médicale germano-suisse Haselmeier. Le marché s'enthousiasme.

Sulzer se renforce de la sorte dans le moulage par injection de précision. (Keystone)

En se portant acquéreur de l'allemand Haselmeier pour 100 millions d'euros (107,6 millions de francs), Sulzer complète son portefeuille dans les soins de santé. Et ne compte pas s'arrêter là. Les investisseurs se déclarent enchantés de cette acquisition et le montrent clairement.

Haselmeier, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 36 millions d'euros l'année dernière (38,7 millions de francs) et qui développe des systèmes d'administration de médicaments, emploie 230 personnes.

Le groupe industriel de Winterthour se renforce de la sorte dans le moulage par injection de précision. Haselmeier produit des stylos d'auto-injection sous-cutanée, destinés à des indications à croissance rapide comme la santé reproductive, les troubles de la croissance, l'ostéoporose et le diabète, précise le communiqué publié lundi.

En clair, il s'agit d'un type de seringues utilisées pour les médicaments de traitement de la fertilité ou pour le traitement du diabète.

Haselmeier sera intégré dans l'activité Applicator Systems (APS) de la société zurichoise, ce qui permettra de générer des synergies de coûts, grâce aux économies d'échelle qui ressortiront de la combinaison des affaires.

Le laboratoire pharmaceutique allemand Merck, la société américaine Eli Lilly et plusieurs fournisseurs plus petits d'Allemagne et d'Italie comptent parmi les clients majeurs de Haselmeier, selon le responsable de la division, Girts Cimermans.

A la recherche d'autres opportunités

Même suite à la reprise de Haselmeier, la soif d'acquisition de Sulzer ne s'est pas tarie, loin de là. "Nous pourrions certainement mobiliser quelques centaines de millions de francs supplémentaires pour autant qu'une nouvelle opportunité se présente", a affirmé Greg Poux-Guillaume, le directeur général, à l'agence de presse Reuters.

En effet, Sulzer est aussi intéressé par des acquisitions dans le domaine de l'eau et des services de pompage. Le groupe mène de nombreuses discussions à ce sujet. M. Poux-Guillaume a ainsi confirmé les déclarations faites fin mai.

La direction n'envisage pas d'ajuster ses prévisions sur l'ensemble de l'exercice pour l'heure. "Mais si nous devions faire une déclaration, elle serait certainement plus optimiste, pas plus pessimiste que les déclarations précédentes, a conclu le directeur général.

Tous les analystes font l'éloge de cette acquisition à l'image de Vontobel qui apprécie que la division APS reprenne son élan, car Sulzer pourra étoffer son portefeuille de soins de santé et exploiter son expertise APS dans le domaine du moulage par injection de précision.

Pour la banque des bords de la Limmat l'objectif est de saisir les opportunités de croissance sur le marché à fort potentiel des dispositifs d'administration de médicaments.

Une acquisition qui s'est faite à un prix peu onéreux, souligne la Banque cantonale de Zurich (ZKB), en comparant la valeur d'entreprise (VE) par rapport au résultat d'exploitation (Ebitda) en 2019 d'Ypsomed, le principal concurrent.

Vers 15h15 la nominative Sulzer consolidait son envol du matin, bondissant de 3,3% à 79,95 francs. L'indice élargi des valeurs suisses, le SPI, se montrait en revanche beaucoup plus timide, s'appréciant tout de même de 1%. (awp)






 
 

AGEFI



...