L'industriel Klingelnberg plombé par la conjoncture et le coronavirus

mercredi, 17.06.2020

Le groupe industriel Klingelnberg a bouclé dans le rouge son exercice décalé 2019/20, clos fin mars, subissant de plein fouet la conjoncture et la crise du coronavirus.

Au final, Klingelnberg a bouclé ses comptes sur un déficit de 25,4 millions d'euros, contre un bénéfice de 19,2 millions en 2018/19. (Keystone)

Torpillées par le coup de mou conjoncturel, puis par la crise de coronavirus, les ventes annuelles du groupe industriel Klingelnberg se sont contractées de près d'un quart. Le zurichois termine son exercice décalé 2019/20 dans le rouge.

Au cours des six premiers mois de l'exercice, l'entreprise zurichoise a été confrontée au ralentissement de l'économie, en particulier dans le secteur automobile, "qui a eu d'importantes répercussions pour l'ensemble de la production industrielle", alors que le dernier trimestre a été plombé par les effets de la crise sanitaire.

Le chiffre d'affaires annuel a chuté de 23,8% à 212,1 millions d'euros (224 millions de francs), malgré l'obtention de nouveaux contrats, précise le groupe mercredi dans un communiqué. Le résultat opérationnel (Ebit) a plongé en territoire négatif (-18,8 millions), contre un gain de 30,0 millions un an plus tôt.

Au final, Klingelnberg a bouclé ses comptes sur un déficit de 25,4 millions d'euros, contre un bénéfice de 19,2 millions en 2018/19. Dans la foulée, l'entreprise demandera à ses actionnaires de se passer de dividende, afin de maintenir les ressources financières nécessaires au développement de nouveaux produits et services.

La copie rendue par l'industriel zurichois est sensiblement inférieure aux projections des analystes consultés, en particulier au niveau de la performance opérationnelle, attendue entre -3,4 et -7,8 millions d'euros.

Pour l'exercice en cours, la direction estime qu'au vu de la situation globale actuelle, il est impossible d'articuler des prévisions fiables, raison pour laquelle Klingelnberg va renoncer à formuler des prévisions "jusqu'à nouvel avis".(awp)






 
 

AGEFI



...