Givaudan cède une partie de ses activités liées au fromage

mercredi, 13.05.2020

Le groupe Givaudan a signé un accord avec le groupe St. Paul en vue de céder une partie de ses activités.

Les contours financiers et le calendrier de l'opération n'ont pas été dévoilés. (Keystone)

Givaudan va se séparer de ses activités liées au fromage fondu et râpé. Le groupe verniolan signale mercredi la signature d'un accord dans ce sens avec le groupe St. Paul, un spécialiste du fromage possédant des sites en Belgique et aux Pays-Bas.

L'opération - dont les contours financiers et le calendrier n'ont pas été dévoilés - a pour objectif de "renforcer l'accent sur le coeur d'activité (du groupe) et de continuer à créer de la valeur à long terme pour les actionnaires", a déclaré Louie D'Amico, président de la division Arômes, cité dans un communiqué.

L'unité acquise en 2017 auprès de Vika BV a contribué au chiffre d'affaires du groupe à hauteur de 13,5 millions de francs en 2019, sur un total de 6,20 milliards. La transaction n'aura "aucun impact significatif" sur la division.

Givaudan entend toutefois conserver "la majeure partie des activités de Vika BV" et continuera de proposer des solutions de fromage en poudre, des fonds de légumes et de viande ainsi que des bouillons, dans le cadre de son portefeuille de produits laitiers naturels et d'entremets salés.

Après les nombreuses acquisitions réalisées par Givaudan au cours des dernières années, le désinvestissement annoncé aujourd'hui est plutôt inhabituel pour le numéro un mondial des arômes et des parfums, relève la Banque cantonale de Zurich dans une note.

Elle souligne cependant que du fait de son envergure plus que modeste - les activités cédées représentant à peine 0,2% de celles de l'ensemble du groupe - la transaction n'est pas de nature à agiter les marchés.

L'annonce n'a visiblement pas ému les investisseurs outre mesure. Après une brève incursion en territoire positif dans la première demi-heure d'échanges, la nominative Givaudan cédait près de 0,6% à 3347 francs sur le coup de 10 heures, ce qui lui valait tout de même de figurer au troisième rang d'un SMI en repli de 0,93%. (awp)






 
 

AGEFI



...