Meier Tobler creuse sa perte nette au premier semestre

vendredi, 24.08.2018

Le groupe fusionné Meier Tobler a vu sa perte nette s'accentuer sur les six premiers mois de l'année. L'équipementier de la construction anticipe au deuxième semestre un recul des ventes plus prononcé qu'au premier.

Meier Tobler a annoncé le départ de ses directeurs financier et des ventes.

La perte nette de Meier Tobler au premier semestre s'est inscrite à 7,3 millions de francs contre -3,1 millions un an plus tôt. Le groupe anticipe au deuxième semestre un recul des ventes plus prononcé qu'au premier. Un nouveau directeur financier (CFO) a en outre été nommé vendredi.

Le résultat d'exploitation (Ebit) pour sa part s'affiche à -0,7 millions contre -0,6 millions en comparaison annuelle, relève le communiqué.

Comme annoncé en juillet, le chiffre d'affaires a reculé de 4% à 254,1 millions par rapport à la valeur pro forma de l'année précédente.

Le bénéfice net et l'Ebit sont inférieurs au consensus AWP.

L'entreprise prévoit toujours la reprise du paiement du dividende pour l'exercice 2020.
Meier Tobler a annoncé le départ de ses directeurs financier, Andreas Ronchetti, et des ventes, Arnold Marty.

Le premier sera remplacé par Matthias Ryser, responsable jusqu'ici du développement du groupe. Le directeur général (CEO) Martin Kaufmann supervisera les ventes jusqu'à nouvel ordre.

En outre, le groupe a annoncé que l'intégration a freiné plus que prévu la marche des affaires et la performance.

Meier Tobler a commis une infraction liée aux normes comptables

L'organe de surveillance de la Bourse suisse SIX Exchange Regulation a constaté une infraction aux normes comptables (Swiss GAAP RPC) chez l'équipementier du bâtiment Meier Tobler pour les comptes de l'exercice 2017. L'entreprise s'est engagée à corriger l'erreur et à verser 27'000 francs à la suite de l'accord trouvé.

Dans le cadre de l'acquisition de Tobler Technique du Bâtiment, Meier Tobler Group a évalué les stocks de celle-ci en les comptabilisant à leur valeur de marché nette actuelle, et non à leur valeur comptable, explique vendredi SIX.

Du fait de ce reclassement, le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) était trop élevé dans les comptes annuels de 2017, à l'instar du bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) et du résultat ordinaire. Par conséquent, le résultat exceptionnel déclaré était trop bas, alors que le résultat consolidé est demeuré inchangé, détaille le communiqué.

Dans le cadre de l'accord, Meier Tobler s'est engagée à corriger et à publier cette erreur aussi bien dans les comptes semestriels que dans les comptes annuels de 2018.(awp)






 
 

AGEFI




...