Telecom Italia ne sera jamais française

dimanche, 30.07.2017

Le groupe de télécommunications Telecom Italia ne sera jamais une entreprise française, assure son patron, Arnaud de Puyfontaine, également président du directoire du groupe français Vivendi

Vivendi accroit son emprise sur le groupe Telecom Italia. (Keystone)

"Tim (Telecom Italia) ne sera jamais française et restera une entreprise italienne", indique son patron, Arnaud de Puyfontaine, également président du directoire du groupe français Vivendi, dans un entretien samedi avec le quotidien La Stampa, qui s'est vu remettre provisoirement jeudi les pouvoirs assumés jusqu'ici par Flavio Cattaneo, ex-directeur-général ayant quitté l'entreprise. M. de Puyfontaine est déjà le président exécutif de TIM.

Vivendi a encore accru son emprise sur le groupe italien en nommant vendredi Amos Genish, son responsable de la convergence, au poste de directeur chargé des opérations de Telecom Italia.

Entré en 2015 au capital de l'opérateur italien, dont il détient désormais 23,9%, Vivendi a obtenu en mai les deux tiers des sièges du conseil d'administration (10 sièges sur 15) de Telecom Italia, prenant ainsi de facto son contrôle. M. de Puyfontaine a ensuite été nommé en juin président exécutif.

"J'ai de grandes ambitions pour Tim. Elle retrouvera la croissance, le succès et l'innovation et la capacité à être considérée comme la meilleure entreprise parmi ses concurrents européens", a encore assuré M. de Puyfontaine.

Vivendi ne sera pas seulement le premier actionnaire de Telecom Italia, mais il fournira aussi "toutes les possibilités de développer de nouvelles initiatives pour être en tête dans la convergence entre télécommunications et contenus", a-t-il encore affirmé. (awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...