Tamedia devient concurrent d’APG SGA

dimanche, 16.07.2017

Le groupe de presse et services numériques se diversifie dans la communication extérieure en acquérant la majorité de Neo Advertising.

Philippe Rey

Pietro Supino, président du conseil d'administration de Tamedia. (Keystone)

Se diversifier en dehors de la presse pour moins dépendre de celle-ci est un des axes de développement du groupe Tamedia. Or ce dernier franchit un pas supplémentaire en entrant sur le marché de la communication extérieure (out-of-home) en prévoyant d’acquérir une participation majoritaire (reprise à Renaissance) dans la société genevoise Neo Advertising qui vient d’obtenir un contrat important dans le domaine public de la ville de Zurich. Le prix de la transaction prévue n’est pas communiquée mais sans doute à des multiples de valorisation plus bas que ceux d’APG SGA à présent.

Avec plus de 50 produits médias et plateformes, Tamedia dispose du plus grand portefeuille numérique et imprimé de Suisse, ainsi que de compétences et une force d’innovation éprouvées dans le domaine de la publicité numérique. Le groupe média suisse souhaite désormais étendre son offre de commercialisation en y ajoutant la publicité extérieure. L’association de la publicité imprimée et en ligne avec la publicité extérieure numérique et à l’aide d’affiches permettra aux clients publicitaires de bénéficier de nouvelles offres et de réserver plus simplement des campagnes qui regroupent plusieurs médias et plusieurs plateformes.  

Avec Neo Advertising, qui est le numéro trois du marché suisse derrière SGA et Clear Channel, Tamedia veut développer le marché suisse de la publicité extérieure. Clear Channel et Neo Advertising veulent gagner des parts de marché au détriment de SGA. Le duopole du marché de la publicité extérieure appartient au passé, a fortiori avec l’entrée en lice de Tamedia.

Neo Advertising, qui emploie 45 collaborateurs, poursuivra son développement avec l’équipe existante. Tamedia s’associe aux fondateurs, le CEO Christian Vaglio-Giors, Alexandre de Senger, Nicolas Giorgini et Philippe Moser, en reprenant la majorité des actions de Neo Advertising. La participation requiert encore l’aval de la Commission fédérale de la concurrence.  

Intégrer le giron du plus grande groupe média suisse représente une formidable opportunité aux yeux de Christian Vaglio-Giors. Neo Advertising pourra encore mieux saisir les opportunités offertes par la transformation digitale, développer sa force d’innovation et de différenciation au bénéfice de ses partenaires et clients existants et futurs. 


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...