Axel Springer satisfait de sa stratégie numérique

vendredi, 27.07.2018

Le groupe de médias allemand Axel Springer, qui édite le journal Bild, a maintenu vendredi ses objectifs 2018 après une forte hausse de son bénéfice au deuxième trimestre, qui conforte le groupe dans sa stratégie du numérique et de l'info en ligne rentable.

Le patron d'Axel Springer, Mathias Döpfner, a pointé deux bons élèves: les sites de petites annonces en ligne et Business Insider.(keystone)

Axel Springer a enregistré une forte hausse de son bénéfice au deuxième trimestre. Les sites de petites annonces en ligne (seloger.com, Autoreflex.com) et le site d'information Business Insider sont les bons élèves du trimestre.

L'éditeur de Berlin a dégagé pour la période d'avril un bénéfice net en hausse de 44,9% sur un an à 100,9 millions d'euros, alimenté en partie par des effets financiers exceptionnels (sans eux, ce chiffre recule de 3,4%), a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires a lui progressé de 4,9% à 787,4 millions d'euros, légèrement au-dessus des prévisions d'analyses interrogés par Factset.

Le patron du groupe Axel Springer, Mathias Döpfner, a pointé deux bons élèves pour ce trimestre: les sites de petites annonces en ligne (seloger.com, Autoreflex.com) et le site d'information Business Insider.

"Dans le segment des médias d'information, Business Insider atteint la zone bénéficiaire au premier semestre, c'est un jalon qui montre que nous pouvons de plus en plus monétiser le contenu journalistique dans le monde numérique", pronostique l'éditeur.

En terme de prévisions, le groupe a réaffirmé ses objectifs annuels d'un chiffre d'affaires en hausse d'environ 5% et d'un résultat opérationnel Ebitda en progression de près de 10%, tout en revoyant à la hausse ses prévisions de chiffres d'affaires dans le secteur des petites annonces en ligne, désormais attendu au-dessus de 10%.

Fondé juste après la deuxième guerre mondiale par le journaliste Axel Springer, l'éditeur de presse a pris relativement tôt le virage numérique, mettant en place des systèmes d'abonnements en ligne payants pour ses journaux phares, le tabloïd Bild ou encore le quotidien conservateur Die Welt, cédant nombre de titres de presse papier et investissant dans des sites en ligne.

Axel Springer propose sur l'ensemble de ses médias en ligne deux modèles économiques: soit des articles en libre accès, mais avec la présence de publicités sur la page, soit une lecture payante sans publicité. Le groupe st ainsi un des pionniers dans la lutte contre les logiciels bloqueurs de pubs.(awp)






 
 

AGEFI




...