Bell voit ses bénéfices fondre malgré des ventes annuelles en hausse

mercredi, 13.02.2019

Le groupe Bell a bouclé 2018 sur un bénéfice net en recul, et ce malgré une hausse substantielle du chiffre d'affaires annuel.

Des amortissements plus importants et des effets de change négatifs ont eu des conséquences sur les résultats de Bell.(Keystone)

Dans un communiqué, le transformateur de produits carnés bâlois explique mercredi cette contre-performance par des amortissements plus importants et des effets de change négatifs sur son résultat financier.

Les recettes se sont étoffées de 15,4% à 4,14 milliards de francs, et l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 8,8% à 305,4 millions. Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) en revanche a reculé de 6,1% à 140,6 millions et le bénéfice net de 16,1% à 89,3 millions.

Les actionnaires se verront proposer un dividende de 5,50 francs au titre de l'exercice écoulé, contre 8,00 francs un an plus tôt. La diminution est due à la hausse de capital réalisée en juin, destinée à financer l'acquisition de Hügli.

Selon Bell, les mesures entreprises après une première moitié d'exercice faible ont porté leurs fruits au deuxième semestre, mais n'ont pas pu entièrement compenser le repli des résultats, en raison de "la marche des affaires dans l'ensemble pendant la période de Noël jusqu'à la fin de l'année".

Si les ventes et l'Ebitda du groupe bâlois sont plus ou moins en ligne avec les projections des analystes sollicités par AWP, le bénéfice net en revanche a manqué les prévisions les plus conservatrices.

Pour 2019 ainsi que pour les exercices à venir, la direction de Bell s'attend à une "contribution substantielles" des synergies dégagées suite à l'acquisition de Hügli, mais se garde d'articuler des objectifs plus précis.(awp)






 
 

AGEFI



...