Pictet va construire une tour de 90 mètres à Genève

lundi, 02.09.2019

Le groupe bancaire genevois Pictet s'ouvre à un projet immobilier. Il s'agit d'une tour de 90 dans le quartier des Acacias à Genève.

Ce projet immobilier devrait être terminé en 2025. (Keystone)

Après Lombard Odier, c'est à Pictet de se lancer dans un grand projet immobilier. Le groupe bancaire genevois va construire une tour dans le quartier des Acacias à Genève, révèle l'associé gérant senior Renaud de Planta dans une interview lundi au Temps.

La tour s'intégrera dans un ensemble plus vaste. "Nous prévoyons de construire un îlot d'immeubles résidentiels et de bureaux autour d'un petit parc, juste à côté de notre siège. Il comprendra également une tour de 90 mètres soit 24 étages au maximum", explique M. de Planta, qui est devenu associé gérant senior de Pictet le 1er septembre.

Ce projet immobilier devrait être terminé en 2025. Un concours d'architectes a été lancé et le lauréat sera annoncé en octobre. Selon Renaud de Planta, quelques "questions administratives" doivent encore être réglées. "Mais nous sommes confiants quant à la concrétisation de ce projet." L'article ne fait état d'aucun montant d'investissement.

A terme, Pictet sera le seul occupant de la tour. "Les 54'000 mètres carrés de bureaux dans les futurs immeubles permettront d'accueillir 2700 places de travail supplémentaires. Nous ne les utiliserons pas en intégralité au début, mais nous espérons que ce sera le cas à l'avenir", précise le banquier. Le groupe compte actuellement 2700 employés à Genève.

Le concurrent genevois Lombard Odier avait annoncé en 2017 la construction de son nouveau siège à Bellevue, avec un déménagement prévu en 2022.

Expansion en Asie

Pictet veut poursuivre son développement en Asie. Le groupe réalise 10% de ses recettes dans la région Asie-Pacifique, où il emploie 470 personnes. Cette zone représente 60% de la population mondiale et 23% du PIB global, rappelle l'associé gérant senior.

Afin de soutenir cette croissance, le groupe genevois fondé en 1805 vient d'engager une nouvelle directrice de la gestion d'actifs pour l'Asie et plus de 20 spécialistes en gestion de fortune "experts de l'Asie du nord".

La Chine constitue un marché important dans cette zone. Le groupe y est actif "de longue date" par le biais d'une présence à Hong Kong. Pictet envisage désormais de s'implanter à Shanghai pour faire de la recherche dans la gestion institutionnelle.

Cette volonté de se développer en Asie n'est pas uniquement liée à l'arrivée, en juin 2018, de Boris Collardi au sein du collège des associés. Le banquier star a précédemment dirigé Julius Bär, un établissement très actif dans cette région. "C'est une conviction collective des associés", assure Renaud de Planta.

M. de Planta reconnait que le rythme des recrutements dans la gestion de fortune s'est accélérée "récemment". "Quant aux acquisitions, nous ne fermons pas la porte à des opérations de petite taille, mais notre stratégie prioritaire demeure la croissance organique", note l'associé senior, qui travaille chez Pictet depuis 1998.(awp)






 
 

AGEFI




...